Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 459
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0473
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES MYRTACEES.

L'élude organogénique de la fleur des Myrtacées m'a donné beaucoup
de peine, à cause de deux difficultés dont il est nécessaire que je dise
quelques mots pour ceux qui voudront vérifier mes observations. La pre-
mière, que j'ai pu surmonter, lient à ce que les fleurs, bien qu'ordinaire-
ment disposées en épi, sont toutes presque de môme âge, contrairement à
ce qui a lieu dans les inflorescences de cette nature. Par suite , on ne peut
observer dans la même matinée qu'un seul état de la fleur, et pour en
avoir toutes les pbases, il faut suivre jour par jour, pendant plus d'un
mois, les progrès de son développement. La seconde difficulté, et celle-là
je n'ai pu la résoudre, tient à ce que, dans quelques genres, comme les
Leptospermum, Beckea, les fleurs sont solitaires et terminales à l'extrémité
de petits rameaux qu'il est impossible de déterminer d'une manière cer-
taine avant que le bouton soit visible, et quand il est visible, toutes les par-
ties de la fleur sont déjà développées. Ajoutez à cela que ces petits arbris-
seaux n'ont point une époque fixe de floraison; aussi, malgré tout mon
désir de suivre les développements successifs de quelques-uns de ces
genres qui ont les étamines alternes, je n'ai pu y parvenir. Ce que je vais
dire ne s'applique donc qu'aux Myrtus, Callistemon et Eucalyptus.

Inflorescence. Dans les Eucalyptus, à l'aisselle de ebacune des feuilles
supérieures, naissent trois boutons, dont un, le médian, est plus gros que
les deux autres. Si l'on ouvre un de ces boutons, on trouve sous les deux
écailles qui l'enveloppent trois fleurs, dont la médiane est également plus
âgée que les deux autres. Chaque feuille offre donc à son aisselle neuf
fleurs de génération différente et disposées en cyme, et comme tous les
pédoncules de ces fleurs sont, à peu près égaux, c'est une cyme contractée
ou glomérule. Dans les Myrtus, on n'observe jamais qu'une seule fleur
accompagnée de deux bractées latérales à l'aisselle de chaque feuille, et
l'inflorescence esl axillaire.

Calice. Le calice des Eucalyptus, lorsqu'il esl complètement développé,
loading ...