Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 465
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0479
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES PUNICEES.

Une des plantes dont l'organogéaie de la ileur offre le plus d'intérêt est
sans contredit le Grenadier, placé par Adanson, de Jussicu, Decandollc,
dans la famille des Myrtacées, et dont on a fait dans ces derniers temps le
type d'un groupe à part. La structure si singulière de son ovaire, gui a
deux étages de loges, l'un, le supérieur, composé de cinq loges avec des
placentas pariétaux, l'autre, inférieur, composé de trois loges avec des pla-
centas axiles, a de tout temps attiré l'attention des botanistes, et plusieurs
ont donné une explication plus ou moins ingénieuse de cette particularité
remarquable. M. Lemaoutest le premier, quejc sacbc, qui, partant d'idées
tbéoriques, se soit approebé de la vérité.

Pendant longtemps, mes efforts pour découvrir le mode de formation des
diverses parties de la fleur du Grenadier ont été infructueux. J'avais affaire
à une variété qui croît dans les plates-bandes du jardin des plantes du
Muséum, et dont le tissu ebarnu et succulent de l'ovaire m'empêchait d'y
rien voir. Mais ayant eu l'occasion de cueillir quelques fleurs sur les Gre-
nadiers des Tuileries, je fus surpris, à ma grande satisfaction, de trouver
presque autant de facilités à suivre toutes les pbases de développement que
je vais décrire, que j'avais rencontré de difficultés précédemment.

Inflorescence. L'inllorcscence du Grenadier est très simple. La fleur naît
à l'extrémité du rameau ; elle est, selon l'expression des botanistes descrip-
teurs, solitaire et terminale. Deux bractées en enveloppent la base, et sont
le plus ordinairement stériles; parfois, cependant, une Ileur se développe
à l'aisselle de chacune d'elles. L'inflorescence se compose, dans ce cas, de
trois fleurs, une centrale beaucoup plus âgée, et deux latérales plus jeunes;
c'est alors une cyme triflore contractée, ce que Aug. Saint-Hilaire appelle
çjlomérulc.

Calice. La Grenade, à l'origine, se; présente sous la forme d'un petit ma-
melon cellulaire, un peu plus large au sommet qu'à la base, de manière à
représenter assez bien une toupie. Puis le mamelon se déprime, et cette
loading ...