Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 509
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0523
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES ALCHÉMILLES.

Les affinités des Alebémilles avee les Roses et les Ronees ont été aperçues
par Linné qui, dans ses Fragmenta methodi naturalis, place les Alcliemiila
et les Aphones à la suite des ùryas et des Geum, dans son ordre des
Senticosœ; elles ont été ensuite développées par Àdanson dans ses Familles
des Plantes, et par A.-L. de Jussieu, dans son Gênera Plantarum, de
manière à ne laisser aucun doute dans l'esprit d'aucun botaniste sérieux.
Aussi, suis-jc fort étonné que M. Lindley, dans son Vegetable Kingdom,
ait séparé les Alcliemiila des Agrimonia et des Fragaria pour les réunir
aux Sanguisorba, avec lesquelles elles ont certainement beaucoup moins
d'analogie.

Inflorescence. Calice. L'inflorescence àe VAIchemilla vulgaris, que j'ai
prise pour type, est une cyme unipare scorpioïde sur laquelle on n'observe
aucune trace de bractée mère. Les sépales sont au nombre de quatre seule-
ment. Deux sont latéraux et apparaissent en premier lieu; les deux autres,
qui se montrent ensuite, sont l'un antérieur, l'autre postérieur. Ces sépales
restent toujours libres jusqu'à la base et constituent un calice polysépale.

Calicule. Lorsque les quatre sépales sont nés, on voit poindre un peu
en dehors et alternes avec eux quatre mamelons, rudiments du calicule.
Ces quatre mamelons sont toujours simples, quel que soit l'âge auquel on
les examine, cl si, comme tout porte à le croire, ces quatre mamelons
représentent huit stipules sépalaires réunies deux par deux, il faut admettre
que la réunion est congénitale.

Androcée. Le réceptacle, qui était d'abord plat, s'évase promptement en
une coupe assez profonde et peu de temps après que les divisions du calicule
ont apparu sur les bords de celte coupe réccptaculairc, en debors des
sépales, on voit poindre, toujours sur ces mêmes bords, mais en dedans
des sépales, quatre mamelons qui grandissent rapidement et deviennent
des étamines.

Les anthères de ces étamines se divisenl promptement en deux loges par

64
loading ...