Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 532
Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0546
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES TERNSTROEM1ACÉES.

11 n'y a qu'un petit nombre de Ternslroemiacées qui fleurissent dans nos
serres, et, quand elles fleurissent, c'est en si petite quantité, qu'il est bien
difficile d'en étudier l'organogénie de la Heur, qui exige toujours le sacrifice
d'un grand nombre de boutons. Les Camellias, qu'on cultive comme plantes
d'ornement, donnent seuls des fleurs en abondance ; mais clans ces plantes
je n'ai jamais pu trouver les divers états de développement que je cherchais.
Le jeune bouton est toujours renfermé avec un bourgeon dans des écailles
qui les recouvrent tous deux complètement. Si toutes les extrémités des
rameaux portaient des fleurs, il suffirait d'étudier le bourgeon écailleux à
diverses époques pour avoir les diverses phases par lesquelles passe la fleur.
Malheureusement toutes les extrémités de rameaux ne portent pas de bouton
avec le bourgeon feuillé, et il n'y a aucun moyen de reconnaître à l'extérieur
si le bourgeon écailleux renferme ou non un bouton.

Lorsque le bouton et le bourgeon grossissent, ils écartent les écailles qui
les enveloppaient, et alors, à sa forme arrondie, on distingue nettement le
bouton du bourgeon qui reste au contraire pointu; mais au moment où
cette distinction est visible, le bouton est trop avancé pour qu'on en puisse
suivre tous les développements.

Mes observations ont porté sur le Visnca mocanera, le Thea viridis et
le Gordonia lasianthus, le Ternstroemia peduncularis, et tout me porte à
croire que ces plantes ne doivent pas rester dans un seul et même ordre.

Inflorescence. Les fleurs du Visnca mocanera forment de petites cymes
triflorcs qui naissent à l'aisselle des feuilles. Imaginons qu'à la place delà
fleur centrale de ces petites cymes triflorcs il y ait un bourgeon, nous
aurons l'inflorescence du Thé, c'est-à-dire un bourgeon axillairc avec deux
boulons, l'un à sa droite et l'autre à sa gauche. Imaginons, au contraire,
que les petites cymes triflores soient réduites chacune à la fleur centrale,
les deux autres ayant avorté, nous aurons les fleurs solitaires et axillaires
du Gordonia lasianthus.
loading ...