Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 541
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0555
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES SCROPHULARINÉES.

Ënlre les Solanécs, dont la Heur est parfaitement régulière, cl les
Scrophularinécs proprement dites qui ont une corolle bilabiée et quatre
étamincs didynaines, il y a les Molènes dont la corolle est à peine irré-
gulière et qui ont cinq étamincs fertiles, bien que de formes et de dimen-
sions différentes. Faut-il placer avec quelques auteurs ces Molènes parmi les
Solanées et les réunir avec d'autres botanistes aux Scrophularinécs '.' La
question me parait presque oiseuse, et dans tous les cas ne mérite pas d'être1
traitée ici.

On a réuni également aux Scrophularinécs un pelit groupe de piaules qui
devra plus tard en être séparé et dont le genre principal est le genre Vero-
nica. Comme à beaucoup d'égards l'étude organogénique de la Heur des
Veronica diffère de celle de la fleur du Lophospermiim erubescens que j'ai
pris pour type des Scrophularinécs, je vais exposer successivement le
résultat de mes recherches sur ces deux plantes.

L0PH0SPERMUM ERUBESCENS.

Inflorescence. Calice. Chaque fleur du Lophospermum erubescens naît à
l'aisselle d'une bractée mère et est accompagnée de deux bractées secon-
daires latérales. Le calice se compose de cinq sépales qui appa'râissenl
successivement dans l'ordre quinconcial. Deux sont antérieurs : ce sont les
sépales 1 et 3; deux sont latéraux : ce sont les sépales /tel 5; un est pos-
térieur : c'est le sépale 2. Tous deviennent eonnés à leur base cl formenl
un calice quinquepartite.

Corolle. Cinq pétales alternes avec les sépales constituent la corolle. Ils
ne se montrent pas tous à la fois comme dans la plupart des fleurs. Deux
apparaissent d'abord, et sont placés l'un à droite et l'autre à gauche du
sépale postérieur. Ce n'est que plus tard que l'on voit poindre successive-
ment les deux pétales latéraux, puis le pétale antérieur. Ces cinq pétales
grandissent, deviennent eonnés et forment une corolle gamopétale irré-
gulière à deux lèvres. Dans le boulon le pétale antérieur est recouvert par

68
loading ...