Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 636
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0650
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES COMPOSÉES.

L'ordre des Composées, si nombreux en genres et en espèces, est un des
plus intéressants et des plus curieux à étudier au point de vue de l'organo-
génie florale, car c'est par ce moyen seul qu'on peut résoudre une foule de
questions que les botanistes se sont posées depuis longtemps sans pouvoir
y répondre. Qu'est-ce, en effet, que le calice si singulier qu'on appelle une
aigreUe? \ a-t-il primitivement plusieurs loges à l'ovaire, comme le croyait
Cassini, et par suite doit-on rapproeber ces plantes des Yalérianées? Ces
anthères adhérentes entre elles, qui caractérisent cet ordre, ont-elles été
libres à l'origine et se sont-elles soudées ensuite? Les corolles ligotées des
Laitues et des Chicorées ressemblent-elles complètement aux corolles ligo-
tées des fleurs qui sont à la circonférence dans les Radiées ?

Pour résoudre ces questions, j'ai suivi, dans toutes les phases de leur
développement , trois fleurs radiées, le Cosmos bipinnata, YIIeliopsis scabra
et le Çalendvla officinales, une fleur semi-ilosculcuse, Yllieracium umbel-
tatum, et enfin une plante, YJmbrosia maritima, dans laquelle les (leurs
femelles séparées des fleurs mâles sont enveloppées dans une sorte d'in-
volucre épineux d'une nature toute spéciale. Pour peu qu'on ait l'habitude
de disséquer sous la loupe montée avec une lentille de deux lignes de loyer,
on peut facilement voir et par suite vérifier tout ce que je vais dire.

Inflorescence. L'inflorescence des Composées est un''capitule; les fleurs
sonl sessiles sur un axe qui s'est aplati et a pris la forme d'un disque. Les
plus jeunes sont au centre et les plus âgées sont à la circonférence. Dans le
Cosmos bipinnata, il y a une bractée mère à la base de chaque fleur ; dans
le Calendula officinalis, il n'y en a point la moindre trace à aucun âge.
Toutes les fleurs d'un même épi ne se ressemblent que dans les Chicoracées
et dans lesCarduacées ; dans les Radiées deTourneforl, cellesdu centre sont
très différentes de celles delà circonférence, et comme les premières sont
ligotées comme toutes les fleurs des Chicoracées, et que les secondes sont
tubuleuses comme toutes les fleurs des Carduacées, je me suis surtout
occupé de l'organogénic de la fleur des Radiées.
loading ...