Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Payer, Jean-Baptiste  
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 714
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0728
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ANDROCÉE.

Les étamihes apparaissent toujours après les pétales et sont rangées
tantôt en spirale et tantôt en verlicilles.

Évolution des élamines rangées en spirale.—Quand elles sont en spirale,
elles sont parfois peu nombreuses, comme clans le Calycanthus floridus ;
leur spirale continue la spirale des pétales, et l'angle de divergence de deux
élamines consécutives est le même que l'angle de divergence de deux pétales
consécutifs.

Le plus souvent, cependant, elles sont en nombre indéfini, comme dans
les Renoncules, les Magnolia. Leur spirale continue la spirale des pétales ;
mais chaque cycle est composé d'un plus grand nombre d'organes que
chaque cycle de la corolle. Dans Yllelleborus odorus, par exemple, tous les
organes de la lleur sont en spirale, et les élamines sont au nombre de vingt
et une dans chaque cycle, tandis que chaque cycle de la corolle ne com-
prend que treize pétales.

Quoi qu'il en soit, que les élamines soient peu nombreuses ou qu'elles
soient en nombre indéfini, dès qu'elles sont en spirale , elles apparaissent
toutes, l'une après l'autre, de la circonférence au centre dans l'ordre de
leur succession sur la spirale.

Évolution des étamihes disposées en verlicilles.—Quand elles sont en ver-
ticilles, ou elles ne forment qu'un seul vcrticillc, ou elles en forment deux,
ou elles en forment un plus grand nombre.

Je n'ai qu'une chose à dire pour le cas où les étamincs sont sur un seul
et même verticille, c'est qu'elles apparaissent toutes simultanément, qu'elles
soient alternes avec les pétales ou qu'elles leur soient superposées.

Lorsqu'elles sont sur deux verlicilles, c'est ordinairement le verticille
superposé au calice qui précède le verticille superposé à la corolle. Je n'ai
rencontré jusqu'à présent qu'une seule exception à cette règle. C'est le
Tradescanlia virginiana qui me l'a offerte. Dans cette plante, en effet,
les étamincs superposées aux pétales apparaissent en premier lieu, et
loading ...