World Fair   [Hrsg.]
Revue de l'Exposition Universelle de 1889 — 1.1889

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/weltausstellung1889/0140
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile




Un coin de l'exposition de MM. Christofle et C

JH

—Sê -

«Mi

L'ORFÈVRERIE

LE CARACTÈRE GENERAL DES ŒUVRES D'ORFÈVRERIE AU XIXe SIÈCLE. ---- LES ORFÈVRES FRANÇAIS

DANS LES GALERIES DU CHAMP DE MARS. ---- MM. CHRISTOFLE.

Il y a des esprits chagrins qui craindraient faire tort à leur érudition ou à l'idée qu'ils
veulent qu'on en ait s'ils ne mettaient pas toujours et de parti pris l'art moderne au-des-
sous de l'art ancien. C'est l'éternel travers que raillait déjà Horace dans l'épître à Au-
guste : « Faut-il donc que nos poèmes soient comme nos vins, dont les plus vieux sont
toujours préférés? » Mais à ces détracteurs moroses du temps présent, à ces archéolo-
gues excessifs qui voudraient élever de farouches barrières autour du dieu « Bibelot »
et prétendent rendre en son nom des oracles intolérants, il faut conseiller une visite au
Champ de Mars dans la section des métaux précieux. Là, ils assisteront au triomphe
d'une des industries les plus glorieuses et les plus aimables qui ait été inventée par le

19
loading ...