Antonini, Annibale
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 150
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0184
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

presque imperceptibles : en meme tems il
groilit dans leur imagination l'idée de leur
mérite , & des bonnes qualités naturelles
qu'ils peuvent avoir. De sorte que ne le
conuoitsant point tels qu'ils sont eifcdive-
ment, & croiant avoir un mérite rare,
ils n'ont garde de parvenir jamais au degré
de perfection, qui convient à ma honnete
homme. Cependant il n'est rien de plus
beau, ni de plus souhaitable , que cette
qualité : ce titre seul esface tous ceux que
la fortune, les richesses, & la faveur peu-
vent donner. J'ai 1 honneur de vous être
sans reserve.

LXXXVIL

A voie la plus courte, Monlieur, & la


plus infaillible pour se faire au goût
des hommes , est de renoncer à les pro-
pres inclinations pour se plier à celles des
autres , & se conformer à leurs humeurs.
Cette espéce de Philosbphie ne s'acquiert
qu'avec peine, & que par un grand délir
de plaire. Mais il faut que chacun y met-
te du lien : car on ne peut se passer les
uns des autres dans le commerce de la vie
civile. N'espérés pas de trouver des gens
qui aient toutes les perfeéfions, sans le mé-
lange d'aucun défaut. Il n'y a point d'hom-

me
loading ...