Antonini, Annibale
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 318
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0352
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

;i8
créd:t, & avec laquelle vous pouvés com-
mercer librement {ans rien riiquer. Voilà
ce que je dois vous dire par juliice , &
pour répondre en ami à vos recherches.
Soies alluré de la vérité, & croiés que je
ibis.

XL.
i'Aprens par votre Lettre du 2. du courant
^ que vous êtes très-lâché contre moi de
ce que les marchandilés ne vous sont pas
encore parvenues. En réponle je vous di-

rai , que vous avés grand tort, car je n'en
luis pas la caule, mais les eaux {ont de-
puis quelque tems lì balles, qu'aucun hat-
telier n'a voulu aller du côté de Maience.
Si vous ne voulés pas ajouter loi à ce que
je vous dis, vous n'avés qu'à écrire à un
de vos amis pour vous en inlormer , & vous
aprendrés certainement que je hais tout-à-
lait innocent. N'aiant autre choie à vous
dire, je demeure toujours.

XLI.
/""'Elle-ci vous apreudra, que moiennant
la Lettre de Change ci - jointe je vous
ai remis à compte Zequins sd. paiables à g.
jours de vue par Moniteur N. , vous tâ-
cheras de les rembourser en me donnant
crédit,
loading ...