L' art: revue hebdomadaire illustrée — 5.1879 (Teil 4)

Page: 217
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1879_4/0245
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i'

L E S

EXPOSITIONS ARTISTIQUES DE MARSEILLE

(suite et fin)

LES ARTISTES CONTEMPORAINS

III

uoique moins brillante que l'exposition rétrospective,

l'exposition des artistes vivants de la région ne manque '^S^^JSËê^ii^
pas d'intérêt. Son principal mérite à mes yeux est d'avoir
une physionomie franchement originale et de refléter assez
fidèlement le milieu où elle a pris naissance. C'est surtout
aux peintres marseillais qu'en revient l'honneur : je parle
de ceux qui sont restés fidèles au culte de la Provence.

C'est une chose bien remarquable que la séduction
qu'exerce la nature provençale sur ceux qui veulent bien
la voir de près. Un poète de talent, M. Jean Aicard, a

Lettre tirée d'un Ovide de iffl. 1 A

très délicatement exprimé ce charme du sol, des eaux
et de la lumière, dans son beau livre des Poèmes de Provence. Il y a déroulé toute
une suite de scènes rustiques, de paysages agrestes, de mannes ensoleillées, mettant
dans chacune de ces pages cette note rare, fine, vibrante, qui se dégage pour l'artiste
de la nature provençale. Il m'a semblé retrouver dans l'œuvre collective des peintres
provençaux comme une nouvelle manifestation de la pensée qui a inspiré le poète. La
^| Provence est en effet représentée ici sous des aspects très divers et de façon souvent

très originale et très piquante. C'est là, à mon sens, le principal intérêt de cette
exposition. On ne trouvera pas mauvais que je m'y arrête, dussé-je négliger des œuvres
de mérite mais d'une moins franche originalité.

Je parlerai d'abord des peintres de la mer. Ce sont les plus nombreux parmi les
artistes provençaux. Leurs œuvres ont un air de famille, avec des qualités très
personnelles et très diverses. Il n'y a point ici de chef d'école, mais un modèle aux

i. Voir l'Art, ie annee, tome III, page 26;, et tome IV, page 7

Encadrement tiré de l'ouvrage intitulé : 0 Fêtes publiques données par la ville de Paris à l'occasion du mariage de Monseigneur le Dauphin, les 2; et 26 février MDCCl.XX ».
Tome XIX. 28
loading ...