L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 126
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0150
License: Free access  - all rights reserved Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
HISTOIRE DU DEPARTEMENT DE LA SCULPTURE MODERNE

AU MUSÉE DU LOUVRE

LE MUSÉE D'ANGOULÊME1

(suite)

Cette lettre ne fit pas tomber immédiatement toutes les difficultés ni toutes les chicanes. QÊMfêi
Elle les amoindrit toutefois. On trouvera en note des documents2 qui montrent que la lutte contre

[. Voir l'Art, 12° année, tome I"r, page qo.

■1. Le Secrétaire général des Musées royaux, à M. Lafolie, conservateur des monumens publics.

« 29 mars 1817. — Monsieur, je m'empresse de vous adresser l'état des objets choisis dans le Musée des Monumens français pour le
, ... Musée royal des Arts, en conséquence de l'autorisation de S. Ex. le Ministre de l'Intérieur. Ces objets sont ceux qui ont d'abord été choisis

' Par M. le comte de Forbin, MM. Fontaine et Boutard. A la suite de cet état on a compris six bustes, un bas-relief et deux renommées dont ^^^^^^P

la possession serait d'un grand intérût pour la collection. Je vous prie, Monsieur, d'avoir la bonté d'employer votre crédit pour lever les
difficultés qui pourraient s'opposer à leur remise. Agréez d'avance tous mes remercîments de ce que vous voudrez bien faire en cette cir-
constance en faveur du Musée ainsi que l'assurance, etc. »

sj^'A Le Ministre de l'Intérieur à M. le comte de Forbin, directeur général des Musées royaux. ! V

FM) f\\ |i I

« Paris, le 5 avril 1817. — Monsieur le comte, par une lettre du 27 mars dernier, vous avez réclamé pour la salle de sculpture fran-
çaise, au musée royal, 5 objets du dépôt des Petits Augustins, savoir :

« 1° N° 111 — Un groupe en marbre, représentant les Trois Grâces, par Germain Pilon.
« 2" N° 112 — Une colonne en marbre de Campan rouge, élevée à la mémoire du cardinal de Bourbon.
« 3° N° 113 — Une statue d'Henri IV, par Francheville.

«'4" N° 467 — Un groupe représentant Diane de Poitiers sous la figure de Diane, par Jean Goujon.
« 5° N° 474 — Le monument du Pont-au-Change, représentant Louis XIII, Anne d'Autriche et Louis XIV, par Guillain.
« Je viens d'ordonner à M. Lafolie, conservateur des monumens, détenir à votre disposition les n" m, 113 et 474. Quant à Diane de
Poitiers, sous le n° 467, une ordonnance du Roi l'a rendue à Madame la duchesse d'Orléans, et, au sujet de la colonne sous le n° 112, cet
objet est venu de Saint-Denis et doit retourner à cette église d'après l'ordonnance du 24 avril 1816. J'ai l'honneur d'être, monsieur le comte,
avec la considération la plus distinguée, votre très humble serviteur. — Le ministre secrétaire d'État de l'Intérieur. — Laine. »

Le Conservateur des Monuments publics au Directeur général des Musées royaux.

« Paris, le 11 avril 1817. — Monsieur le comte, vous avez demandé pour le Musée royal les objets d'art décrits au catalogue général du
dépôt des Petits Augustins sous les n"' m, 112, 113, 467 et 474. Son Excellence me donne avis que les deux articles ayant pour n" in
et 467 ne peuvent être accordés, l'un parce qu'il appartient à l'église royale de Saint-Denis et doit y rentrer; l'autre, parce qu'il est réclamé
par S. A. S. madame la duchesse d'Orléans. Mais elle m'autorise à mettre à votre disposition les trois autres, savoir : le groupe des Trois
Grâces, la statue de Henri IV et celle de Louis XIV, n0' 112, 113 et 474. Lorsque vous jugerez convenable d'ordonner l'enlèvement de ces
objets, les agents chargés du transport devront se rendre au bureau de la conservation pour y retirer les permis de sortie du Dépôt. Agréez,
M. le comte, etc. — C11. J. Lafolie. »

Le Conservateur des Monuments publics au Directeur général des Musées royaux.

« Paris, le i5 juin 1818. — Monsieur le comte, j'ai l'honneur de vous prévenir que S. Exc. le Ministre secrétaire d'Etat de l'Intérieur
vient de m'autoriser à mettre à votre disposition les deux figures en bronze placées en acrotères sur le fronton intérieur de la salle dite du
JI'P'Cl ff** XVI° s'^c'e> au dépôt des Petits Augustins. En conséquence, je m'empresse devons transmettre le bon de sortie des dites statues. Je saisis
avec empressement cette occasion de vous renouveller l'expression de la considération, etc. Le conservateur, —■ Ch. J. Lafolie. »

Le comte de Pradel, ministre de la Maison du Roi, au Directeur général des Musées royaux.
I v-ff'^U^W''} $/J « Paris, 18 juin 18:8. Je vous préviens, Monsieur le comte, que M. le Ministre de l'Intérieur vient de mettre à la disposition du musée

MB

■y /\ft^" *u .7 ,

N,r-M^&X-*Ll%1 tlcLlx Pet'tes statues qui faisaient partie du Dépôt des Petits Augustins. Vous pouvez en conséquence les faire reclamer auprès de M. Lafolie,

a C? \v. —'<ss — »
loading ...