L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Seite: 237
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0270
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DOCUMENTS INEDITS SUR COURBET

Les amateurs bordelais se firent un devoir, au mois d'oc-
tobre 1884, d'aller voir et étudier, à la vitrine d'un des princi-
paux marchands de tableaux de la ville, deux morceaux de
Courbet parfaitement inédits, deux portraits sans prétention,
visiblement faits dans l'intimité et pour l'intimité, sans autre
préoccupation que celle de laisser à l'amitié un souvenir de ses
sentiments affectueux et un legs de son talent. De ces deux
modestes toiles — que je décris de mémoire — l'une, peinte au
mois de novembre 1872, est le portrait du maître lui-même, vu
de profil ; l'autre est un portrait de femme, une compatriote et
une amie d'enfance du peintre, vue de profil également : la
première de ces deux œuvres, autant que je puis m'en souvenir,
se distingue par l'ampleur du modelé, la seconde par la dou-
ceur et la finesse des tons de chair : toutes les deux assuré-
ment avaient le charme des œuvres spontanées, et se faisaient
remarquer par le rendu sincère et pénétrant des physionomies.
Ces deux œuvres ne faisaient que traverser Bordeaux, pour
aller à la Nouvelle-Orléans, où elles devaient être exposées dans
la galerie de l'Art français.

L'obligeance d'un ami m'a fourni sur ces deux portraits un
document précieux, du caractère le plus authentique, dont
l'intérêt n'échappera à personne : c'est l'historique même de ces
deux œuvres, fait, dans une lettre intime, par la personne même
qui servit de modèle pour Tune des deux toiles et qui reste
l'heureux possesseur de l'une et de l'autre. Par surcroît de
bonheur, à cette lettre curieuse se trouvait jointe toute une

Encadrement composé et dessiné pour «l'Art » par j. Habert-Dys.
Tome XL. 35
loading ...