L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 2,2.1900

Seite: 235
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900/0264
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SEPTEMBRE 1900 <5^


MMEJAKOUNCHIKOFF-WEBER «L'ENFANT ÉGARÉE;. BRODERIE**
(APPLICATIONS TOILE SUR TOILE)

saveur d'ancienneté curieuse et pleine d'attrait.
Autrefois, les vêtements des serfs étaient faits
de ces toiles dans toute la Russie septentrionale.
Leur dessin est ordinairement bleu sur fond
blanc, quelquefois jaune ou blanc sur fond bleu,
très-rarement blanc ou jaune sur fond vieux
rose. Les paysans portent leur toile chez l'im-
primeur au bourg voisin, choisissent le dessin
de leur goût, et l'imprimeur le leur im-
prime avec sa planche pour quelques kopecks
par mètre. Mais hélas! cette jolie étoffe a presque
disparu de beaucoup de parties de la Russie,
surtout des contrées à l'entour des grandes villes
manufacturières, où le paysan trouve de mauvais
cotons à bas prix. Les artistes du nouveau
mouvement encouragent l'industrie de l'im-
pression des toiles tant qu'ils peuvent. Un

paysan du district de Vereya (gouv. de Moscou)
nommé Igor Maléef en imprime en ce moment
des quantités pour servir les demandes des visiteurs
du Village russe à l'Exposition, qui n'arrêtent
pas. Les naboïkas sont très aimées par la Grande-
duchesse Serge, qui s'intéresse personnellement
à tout ce que la Russie a exposé à Paris en
art appliqué. Les dessins de toiles reproduits ici
sont tirés d'anciennes planches, excepté le dessin
diagonal, qui est de M"' DavidofF. Ce qu'on
sait de l'histoire de cette industrie remonte
jusqu'au iy"" siècle, mais elle est certainement
beaucoup plus ancienne; et néanmoins, par sa
simplicité et le charme de ses produits, elle
pourrait répondre à maints besoins de l'in-
térieur moderne. NETTA PEACocx

235

30*
loading ...