L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,1.1900/​1901

Seite: 34
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900_1901/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

comme dans la dentelie Battenbourg; l'autre en
Unes plantes dentelées, avec des festons d'une
complication savante (une étiquette proche
indique que celui-ci est vendu au Musée des arts
décoratifs de Berlin.)
Dans la vitrine du milieu, examinez cet
élégant mouchoir aux contours d'une nouveauté
qui ravirait les plus déterminés modernistes,
étagés sur des points espacés. Il est acquis pour
le Musée silésien, et pour un Musée d'arts déco-
ratifs de Norvège. Que cela ne vous étonne
pas. De telles merveilles trouvent facilement
preneur, quoique nous soyons infestés par
l'imitation mécanique du Bayeux de bas-étage.
Voici deux éventaiis. L'un de large
conception, vigoureuse et expressive. On y
suit les fuseaux sur le carreau; c'est plus beau
que du venise à l'aiguille du XVL siècle; l'autre
en fenêtres et applications de linon et guipure
plate, — tous deux vendus dix fois et plus, aux
Musées d'art de Paris, Hambourg, Copen-
hague, etc.
Ne nous éloignons pas de cette vitrine
sans regarder ces quatre mouchoirs dont il
m'est impossible de bten expliquer la perfection.

L'un d'eux, en point de Flandre à l'aiguille et
aux fuseaux, est d'une simplicité déficieuse.
Jamais nez adorable n'osera s'en approcher !
Et, dans une longue contemplation, car il en
vaut la peine, ce tour de corsage aux fleurs
stylisées et morbides comme les nymphéas
mourants d'un lac profond. Elles sont d'un
tracé net, à retroussis, comme dans le travail
italien à l'aiguille du XV1P siècle ou le col en
point de Venise plus ancien que conserve le
Musée des arts décoratifs de Paris.
La troisième étape nous conduit à un pur
chef-d'œuvre mi-partie. C'est un col avec de
gros empiècements découpés, d'un crayon vif,
hardi, orgueilleux, un relief précis d'une rare
élégance. Des feuilles en applications s'y super-
posent et vibrent au vent. C'est de la réalité
presque, en fil d'albâtre et de crème; c'est à
coup sûr de la dentelle ornementale.
Encore des mouchoirs, des façons guipure
aux fuseaux, alençons plats, venises resserrés.
Ce seraient des redites sur ces grâces. Les
louanges ont un terme. Changeons de plaisir
avec cet éventail en crêpes de couleurs, où des
amaryllis roses, aux corolles fermées, retombent,


M"° HOFMANNiNGER

MOUCHOIR EXPOSÉ PAR L'ÉCOLE DES ARTS DÉCORATIFS DE VIENNE

34
loading ...