L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,1.1900/​1901

Seite: 166
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900_1901/0194
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

dynasties d'émailleurs firent la gloire de Li-
moges: les Pënicaud du XV<= au XV1L siècie, les
Reymond, les Courteys du XVT au XVIL, les
Landin du XVP au XVIIP. Enfin, après des
années d'oubli et d'obscurité, les émaux semblent
aujourd'hui revenir à la mode, grâce à queiques
artistes excellents qui en ont renouvelé la
technique. Les générations précédentes s'attar-
dèrent trop souvent dans la copie et la reproduc-
tion, dans l'émaillerie comme dans le meuble, le
vitrail, le papier peint. Les plus rapprochées de

, ^
'.F'
i-T -
:
^ T
- '
%
\
!

E. FEUILLATRE VASE (LIBELLULES)

la nôtre se contentèrent d'imiter les émaux
chinois. Mais déjà en 188$ s'ébauchait une
renaissance, se devinaient des recherches.
Celles-ci se précisèrent encore en ces dernières
années, et grâce à quelques artistes doublés de
savants, parmi lesquels M. Feuillâtre brille au
premier rang, on peut dire sans exagération
qu'un nouvel art de l'émail a vu le jour, art
digne de ses aînés auquels il sait ne pas res-
sembler.
M. Eugène Feuillâtre est né à Dunkerque
en 1870; voici dix-huit ans qu'il s'est adonné à
la technique de l'émail, et qu'oubliant à dessein


E. FEUILLATRE

les œuvres des émailleurs anciens, il a recherché
patiemment tous les secrets de son art. Après
avoir travaillé pour d'autres artistes jusqu'en
1897, Feuillâtre n'a jugé le moment venu de
livrer ses œuvres au public qu'en 1898, année
où il exposa au Salon des Artistes français une
vitrine d'émaux dont le succès fut si grand que
le Musée des Arts Décoratifs acheta aussitôt
une de ses pièces, les PDuoA, et que M. Feuillâtre
fut sollicité de prendre part à une exposition
d'art décoratif à la AAm LL/Ary de Londres,
d'où aucune de ses œuvres ne revint, toutes
ayant été acquises par des musées et des ama-
teurs anglais.
Peut-être n'est-il pas sans utilité de rappeler
ici quelques notions précises sur l'émail et sa
technique. «L'émail, dit le dictionnaire des


E. FEUILLATRE

166
loading ...