L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 3,1.1900/​1901

Seite: 168
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1900_1901/0196
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF



E. FEUILLATRE VASE (COLS DE CYGNE)
technicien et d'un artiste. A sa connaissance
des procédés matériels, à sa pratique des mul-
tipies procédés, l'artiste devra les plus belles
colorations de ses émaux, tandis que son goût
seul lui inspirera le décor du vase, de la coupe
ou du bijou auxquels les émaux sont destinés.
Et que l'on ne parle pas ici de la division du
travail, que l'on ne sépare pas ces deux tâches,
la conception et l'exécution! Assurément cela
se pratique: beaucoup d'orfèvres confient à un
spécialiste l'exécution de leurs émaux. Il est
inutile d'insister sur les inconvénients de cette
méthode, de démontrer combien une œuvre
peut y perdre de son unité.
C'est par l'alliance de deux qualités très
diverses, l'une confinant à la science la plus
sèche, l'autre à toutes les facultés d'imagination
et de fantaisie que Feuillâtre est une personnalité
de tout premier ordre et qu'il réalise si bien
l'idéal d'un autre émailleur, M. Claudius Popelin:
«Darîs l'artiste il y a deux hommes, l'ouvrier et
le penseur; la main et le cerveau, l'exécution et
la conception. Isolé, l'ouvrier reste un manœuvre,
sans l'ouvrier le philosophe est un impuissant. Il

faut que ces deux personnes soient fondues en
une seule. Les maîtres en tous genres de la
Renaissance nous apparaissent sous le double
aspect requis, f
M. Feuillâtre est parfait ouvrier et s'est
familiarisé avec les procédés les plus ardus.
Depuis assez longtemps déjà, en appliquant des
émaux sur l'argent (l'or et le cuivre étaient seuls
employés jusqu'ici), il a trouvé ces tons laiteux,
nacrés, d'une si parfaite douceur de coloris qui
distinguent certaines des pièces envoyées par
lui à l'Exposition Universelle.
Mais ce côté technique ne lui fait pas oublier
la décoration et la forme de ses pièces. Il les
cherche longuement, et sa grande coupe en
émaux cloisonnés qu'il vient de finir après deux
années de travail nous en est un témoignage
significatif.
Maître de tous les secrets de l'émailleur,
M. Feuillâtre rêve, et nul doute qu'il ne réalise
ce projet, de faire entrer l'émail pour une plus
large part dans la décoration et l'ornementation
générales. Pourquoi, en effet, l'émail serait-il


E. FEUILLATRE VASE (OPHÉLIE)

168
loading ...