L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,1.1901/​1902

Seite: 14
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1901_1902/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ART DECORATIF

Voici deux plats en cuivre repoussé et
argenté. Deux très beaux plats ; en faire l'éloge
est superflu. Je laisse parler l'image. Observez
comme le parti des grands nus, d'où les motifs
se détachent si bien, laisse l'objet simple dans
la richesse. Le dessin des motifs est si clair
que tout s'y voit d'un seul coup d'œil. Dans
l'usage fait de la flore, rien de forcé, de fade
non plus: le juste milieu entre la raideur
anglaise et la sentimentalité lorraine. C'est là
de véritable art décoratif, et du meilleur.
Ces plats sont pour garnir le mur. Nous voilà
loin de leurs congénères à prétentions moyen
àgeuses, dans lesquels quelque François Lq
à moins que ce ne soit un Coligny, égaie l'as-
sistance des aimables souvenirs de son temps.
Puis voici des ceintures; ceintures dans les
verts, dans les bruns, dans les jaunes; cein-
tures en cuir gravé, teinté, patiné : il faut tous
les verbes de la langue pour travailler le cuir,


M. DUFRÉNE LAMPE (CUtVRE REPOUSSÉ)


M DUFRÈXE BOiTE A POUDRE (CUtVRE ARGENTÉ)

à cette heure. Beaucoup de femmes aimeront
mieux autre chose pour se serrer la taille : un
ruban de belle soie côtelée, avec une jolie
boucle d'argent, par exemple. Ce n'est pas moi
qui leur donnerai tort. Le corps de la femme
n'est pas une bonne place pour les expositions
de peinture. ..ni même d'art appliqué. Y mar-
quer les bons points, oui ; souligner quelques
lignes, peut-être ; barioler les surfaces, non.
Après cela, les clientes ne manquent pas aux
confections tatouées de soutache des magasins
de nouveautés... et c'est heureux, car s'il n'y
avait que des femmes bien mises, celles-ci ne
nous feraient pas tant de plaisir.
Comme homme, les ceintures de M. Du-
frêne me laissent froid. Comme critique, je
trouve que l'artiste s'est fort bien tiré de sa
commande, et tout le monde sera de cet avis.
Morale du : Mesdames, admirez-les aux
vitrines... achetez-les si le cœur vous en dit.
Nous présentons ensuite une petite boite à
timbres. Article en cuir aussi, gentillet. Ne
tire pas à conséquence. Il en faut.
Après, une boite à poudre, cuivre repoussé
et argenté. Exquise, la boite à poudre. Un
galbe trouvé, pur comme le grec. Celles qui
s'offriront le bibelot ne se doutent pas du mal
qu'il faut se donner pour découvrir un profit
comme celui-là. Et la décoration, avec ses trois
tiges montant droit, qui laissent le galbe intact,
animé cependant par la guirlande sous le rebord !
Et le bouton de houppe, qu'on ne voit pas ici,
un amour de bouton ! Un vrai joli objet.
Dans la lampe qui vient ensuite, le galbe

14
loading ...