L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 4,2.1902

Seite: 11
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1902/0023
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
AVRIL 1902


CYCLAMENS

ner tous les cadres qui y seraient accrochés :
le sujet décoratif du papier peint doit former
un thème assez compact, assez brouiiié,
pour ne présenter de loin qu'une arabesque
confuse, restant bien dans un arrière-plan.
Un papier peint obéissant à ces prin-
cipes reste donc assez difficile à trouver, et
seul un artiste réfléchi est capable d'en don-
ner de bons modèles. Aussi a-t-on souvent
jugé plus commode de choisir pour papier
de tenture un papier uni, sur lequel les ob-
jets suspendus ne risquent de rencontrer au-
cune gêne, aucune concurrence de lignes;
et pour faire sa part à l'élément ornemental,
on a simplement fait courir sous la corniche
une frise décorée, également de papier peint.

Ce mode de revêtement mural s'est assez
largement répandu chez nous en ces der-
nières années; l'exemple nous en venait déjà
de l'Angleterre et de la Belgique, mais ce
goût nouveau a suscité chez nos artistes de
très gracieux modèles de frises.
Assurément, ce système a ses avantages ;
il est bon de remarquer, toutefois, que c'est
peut-être un pis aller, pour couper court à
la difficulté du papier peint à motif répété,
et que si l'on n'a pas un grand nombre de
cadres ou d'étagères à y accrocher, un peu
de tous côtés, le mur risque de paraître un


EGLANTJNBS

I I
loading ...