L' art décoratif: revue de lárt ancien et de la vie artistique moderne — 6,1.1904

Seite: 49
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_decoratif1904/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DEUXIÈME EXPOSITION DE «LA POIGNÉE


E. ROBERT Æaûwi Q(?r /o;*g*Q


d'elle le goût des œuvres originales, il faut
d'abord qu'elle ait achevé de se familiariser
avec elles, et qu'une expérience sufhsante ait
transformé en jugement ferme et renseigné
ce qui n'était tout d'abord que la tendance
naturelle d'un esprit délicat. Cela se fait très
lentement. Sol-
licités de tous
côtés, l'amateur
à la recherche
d'un bibelot,
la femme du
monde qui rêve
d'un bijou iné-
dit, les gens
assez cultivés
pour vouloir
mettre un peu
d'art ou de goût
dans un cadeau
qu'ils offrent,
ont pu com-
mettre des er-
reurs d'abord ,
et, par un effet
du snobisme,
confondre par-
fois ce qui est
étrange, excen-
trique, avec ce
qui est original.
Quelques années
Ont SufH pour A. LANDRY

mieux diriger ces esprits clairvoyants ; la
plupart viennent maintenant tout droit chez
l'artiste, et, de temps en temps, comme à
cette époque de l'année, l'artiste, qui sent
qu'on va avoir besoin de lui, vient à son
tour vers le public. Ce n'est là, on le voit,


49

7
loading ...