L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 25.1886

Seite: 2589
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1886/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
25° Année.

L'ART POUR TOUS

N° 623

XVPSIECLE. — sculpture anglaise GRAND SCEL

(vers 1560 de LA reine elisabeth

Photographié sur les épreuves originales)

Au nombre des publications partent des rayons. A sa droite,

intéressant l'art, qui parurent une rose couronnée; à sa gau-

en France dès les premières che, une fleur de lys couronnée,

années du règne de Louis-Phi- et 'a harpe d'Irlande également

lippe, ligure un Recueil impor- ^gf020*~ couronnée. Entre les pieds du

tant : Le Trésor de Numisma- ^^jPÇ5L--: *ÇfîJ*k< ' lL "-- cheval, on voit des fleurs, admi-

tique et de Glyptique ou Recueil AA^SA/ v--'v' ^^tSe-^ --^)^AA>AA" sos l)ll,,ôt comme ornement que

général des Médailles, Mon- s&F- • ' ■'' <$fr%^ >/4^Vïf^ "Si '/^^vA: comme emblèmes.

naies, Pierres gravées, Bas- À^^-^^ /^■"''^^Q^ ■ '9*f$.' 'r"Â> \J^jh^%T&- N- _

reliefs, etc., tant anciens <|uc *4fi''S{f^s t\. <W. ' H '^'i 'C(f'% " ^^Sfc <^ ' ' '

modernes, les plus intéressants W-'XYHt CA}V~ C<^-'/ - v if 1 "S^ V--k Historique. — Elisabeth,

sous le rapport de l'art et de f/éj^ .;/>Y' '1 iiA</^ 3^' née le 7 septembre 1533, de
l'histoire, gravé par les procé- if/K^/ , StF?i "» '" \A^/itf^^< V~^dZcS llfo^V^ Henri viii et d'Anne de Bo-
dés de M. Achille Collas, sous M/^ST-: *' V^X//'"'^ ^ ■ V (î^ leY"' fUt couronnée ie 15 Jan"
la direction de M. Paul Delà- W 'Év " J ' /v ^^^V^/"*^ ' « V" * fff ^v\\ vier 1558. Elle conclut un traité
roche, peintre, membre de Tins- S'tf-ty ' % W$&\JÏ^^% f ' 3^\*A. V de paix avec ''Ecosse, en 1560.
titut, de M. Hénriquei Dupont, ,(!.V.'' \/>ff ' ' C^W^ 'N)T^ ' "T1 %. A r'\ Par un traité signé à Londres,
graveur, et de M. Ch. Lenof- Ê'é'l T '' • 'F*'? \ fjfl'A VA f lf r'' t'A ' < û\Vï\ ''' • le 20 septembre 1562, elle ob-
manl. conservateur adjoint du H \4 ' ■ Vp, <A / é&*wf 'Y #/Jl^i*Hf^\W'^ \ ' ' tint des huguenots de France,
cabine! des Médailles et An- » SfCi WA_ ï■ ' 'l 7 ' ^ XY^A r^'^ap^- iW'{\AW!f^ 'lupl^* à qui elle avait envoyé des se-
tiques de la Bibliothèque royale. ff 7Al ^Ptl^t'' *ÎO*^"/^']p j WÊ^$$*' 4JW- ' i'Il'fO ï ,'ou,'s' la ville du Hâvre-de-
Nous empruntons au volume H /^^f^^f^7^ ^V»Hr 3^ * ' ' ^/A i 1 ' ' Grâce, qui lui fut enlevée par
des Sceaux des Rois et des Rei- ' flifA f$^fÛÀ ' W V^' ' <>xlV A^'l ^ kll l'armée royale, le 28 juillet de
»« d'Angleterre, les reproduc- i [ /i V ^1 V^^T^y// tt\ ' \ Vi « / '/i V ' i 'T 1 ï'11 C if ' ''année suivante. Un traité de
tions du Grand sceau delà reine fvf4 'K/<i /W ^sffl'//ï»Mi "^V \A I* ' ' ' •^"K^'' IyW^H'Ï ' pàfat fut Signé cnlre rAn»lc-
Èlisabeth, et de son contre- \M*£\ ^'P^J - /?/ '/' I \\V^ A f\' 9* ' ]'&/ùji il * terre et la France, le 9 avriH564,
sceau. On sait que l'usage de H \M ^ffii%ïkZ*Zf'//////f- rJ • '' VVV'' \'-''À'*'i//—// ■ ,!l la ville de Calais, que le
ces sceaux, qui remonte aux U i'\ J^/'J^^hjjFiMk ■ 'l \ X \\\\ . ^■ ■'^ "'f^'/fï 1 r;'''' Cateau-Cambrésis
premières années du moyen tk^Y ' 'J*jÊfÈ ''' f'\ \ VX^k^ ' î 1?/ Il'G* Ht cédait à ce dernier royaume
âge, et dont on trouve même \ WJfW/ W \' )\ \ \"\ 7 '^'wp'~Wi P°ur lluil ans seulement, fut
des traces sur les premières ^ \ (K Y. j / i < \ \ ' \ f ■'ÂÏÏJ'^i refusée à l'Angleterre à l'ex-
monnaies frappées, dans l'anti- % * < ' V \ \ \ " \s*^/f ^ f; piration du terme indiqué. Èli-
quité, s'était établi et s'est con- U -\*\ . j/. \ \ - ''X^Cj/Fk* / " sabeth conclut encore un traité
servé jusqu'à nos jours dans le \\ X j\ ' . / ' 1 ' ■•-......\ "' > </}-iG^^'\ ^'/•' d'alliance avec les Provinces-
but de garantir l'authenticité xS. T**^7*'**^""'' ' »%r im i ; jf^.^ ^ J Unies des Pays-Bas, le 7 jan-
des pièces diplomatiques. A - ' /", ' " ' /-y » ViZ/Yv/j vier 1568' Le '8 février 1587,
propos de cette suite anglaise, y ^**sl»^.^ 11 "i; i ; ''x^./ ^ S,uî"'' ful décaPitée!
M. Ch. Lenormant fait observer ''i J , ♦ '^^.■■■■■^■^f ^^^^^ (a^-JY^ quatre mois après sa condam-
que la lutte des deux peuples ^^tfc V ^7 C> ' ^'^GÏSi' nation, comme coupable de
(anglais et français) prolon- ^^Vt^ ^ ' ] } 'A V / J V- .' v&iZtfF conspiration. Elisabeth mourut
gée pendant tant de siècles, ^^k^ 3 avr" t60:i* sans avoir été
ilonne un grand intérêt aux mariée,
r^pprocherqents qu'on pourrait

établir entre les monuments du :>:\x-> Technique. — Outre leur in-
méme siècle dans l'un et l'autre térêt historique, les deux pièces
pays, et que cet intérêt s'accroît que nous reproduisons ici cons-
pour la partie anglaise, de la tituent par leur exactitude, de
supériorité évidente qu'ont eue véritables documents. Le pro-
sur les Français, pendant tout ■ cédé Collas marque en effet,
le moyen âge, les artistes de la , >(.-•*: ' j f r/_ - ^ r-. dans l'histoire de la gravure,
Grande-Bretagne dans l'art de ... '"• ''iJ^/f t "^L "^^e^^.^ une date importante, en ce
graver ces sceaux, particulière- <f>;.; Ci ' v -A\ ^ /A^^5*^! qu'il est le premier qui se soit
ment sous le rapport du manie- y ' y ■'A'C { ^ M S ^T'"-$v proposé de traduire sur des
ment de l'outil et de l'habileté £ ^ \G^~ A^/f \ ^S^4 ^V/^%SL surfaces planes, avec la fidélité
à renfermer sans confusion dans / t ^ V «A |)- ''%Jf- X^^/X^t^ '^^k. ''' l>llls s<'''«pu'euse (et réelle-
un petit espace une grande /.C'J^ \ t ' ' " \ ' ■sÈ" 'J'-S •tVv'W''^T^"<y^^b>- mont mécanique), les re/fe/s
variété de détails. ' /A'A^V ' ' A1*- I / V^l \ l'A*11^'' fetaL V*^k<>M^ des empreintes, moulages et

autres objets. Dans ce procédé

Sceau <(ig.5382). — elizabetha • ^ A \-SG I /' A ' %, V' ;\ ^/^'/"i ^'^ X^ <|ui a précédé la photographie

— DEI — gracia — anglie — /j>Jf -A-fif'jl ■ \ Z } t i'fivA ' j^A^ W-fl^Hl <>l "I"' donne des résultats à
FRANCIE — et — hibernie — re- !jfëj r^è f A f A' ^ fr4_i%"A V' /TApf ^^M peu près analogues, c'est une
gina — FiDEi — defensor : ÊU- ' f tv \ kx J/T' / . 'V'V .f '({ '^fï. Offl, pointe sèche qui se promène
sabeth, par la grâce de* Dieu, wfwf - iv ' ''C \ "~ X^l / A V^Aï/ ' -''•Vw en restant parallèle à elle-même,
reine d'Angleterre, de France \J h>'(' ) • ! "A- 'S- »A O/ ;f 'f ^ACvM /^VftC^i» sur les surfaces des objets, et
et d'Irlande, défenseur de la foi. ; j' \ ' \ ' ( >^ A J \) " >* t "*' ' A^ QÎS f"'' il qui sert de guide à une aiguille.

— La reine couronnée est assise . fferf / a . > ' \ 'Sv\a| >•) ^-'liVs^'M ^"'lll laquelle trace, sur une plaque
sur un trône, tenant de la main 4; Il «tel: v \ 1 • C'v /7 \ ", > ! tf'ff a ^""4bî C^'îll d(' métal endui,c de vernisi

droite un sceptre, et de lagau- fj ' \£\ \!f\± A •:" ,,// |T . . ' ! h | • "^'A M V'ï tij les reliefs et profondeurs, en

che un globe surmonté d'une M Â/f / I ,1 ( • ]% .^f! produisant des rapprochements

croix. Dans le champ, à droite llAlfA '"A S i/ / ' | ,| '! , ' K-< f< W des écartements dc tailles

el à gauche, des nuages d'où IlVl ^ S ' fMf / ; il |A'• - [ A/ / W/' Ap correspondants,

sortent deux mains qui sou lien- \' \C \ V^' '« 4;.'*S**fÇ i • 'i '' f " '' l f N W ^- t On a reproché avec raison à

lient le manteau de la reine. On A V \ ' ) * ' , f/ //" cette pratique ingénieuse sa
remarque aussi de chaque côté U \ <!\ -a* '/f \ i > .' "I " 5& \ F monotonie et une certaine mol-
une rose et un écusson écartelé \ \a\ s' \ ' : ^ / >t t. M \jf , 'esse. Elle a été abandonnée
de France et d'Angleterre, cou- A \V\ '■ ' \ '< ' " i ' \ 'Vr pour les résultats surprenants
ronné, et entouré de l'ordre dc '. N VT\ _ \ j I .v -y p a"-,' \y \ c~^>fff «les procédés photographiques
la Jarretière. A Vy\ \V f \ l \ { >'ff \ i ) W C^fff qui de jour en jour se perfec-
Contre-sceau (fig. 5383). — A —\(AS\; >:,'? S -î| X j ./«^ I ^A \/''A ''V Y"'^y^ I i^£' /M tionnent, et dont nous nous atta-
La légende est la même que ' \ ''A ^ j \ r ' . s. :^V '/^"^f^y^ V. «'lierons à montrer les progrès
celle du sceau; mais on romar- .-. s* f ■ t T* ' Y&^*&\ Vincessants, notamment dans la
quera que les mots qui, dans ce ^A^^<AA< ^ ' ' \f '**• ';W^^.^V^f ' vole <l(' leur application à la
dernier, sont séparés par des A J/A-Ar 'r--fi'' - '''a --r^"X •' > VsA^^ gravure en relief, seule suscep-
roses, le sont ici par six besans, ^^A^l^ ^Y^T"-' j f'* lihl<> dêtre incorPorée dans la
qui sont les.anciennes armes de ^~<1a\ C <X «à V composition des textes typo-
Cprnouailles. La reine à cheval, ' graphiques. LMrr pour Tous
tournée à gauche, couronnée. "'. * ' formera ainsi une véritable
tenant le sceptre et le globe. galerie comparée des progrès
Dans le champ, au-dessus de 538:5 de la gravure photo-typogra-
sa tête, sont des nuages d'où phique contemporaine.

25" ANNÉE. — N° 10. - 3(1 MAI 1886.

2589
loading ...