L' art pour tous: encyclopédie de l'art industriel et décoratif — 25.1886

Seite: 2627
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_pour_tous1886/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
25e Année.

L'ART POUR TOUS

N° 632

XVIIe SIÈCLE. — céramique française et hollandaise PLAT LONG, VASE A PANS

(rouen, delft) Faïence, décor bleu

(Collection Van Serckull)

Les deux pièces que nous reproduisons ici (aux cinq J '^^^^^^^p^Jgfc^^^^*^^^ -^ \ Au n° 5451 on voit un pelit Vase porte-bouquet, à huit

sixièmes de l'exécution) sont des spécimens des faïences Jg^^||==^ ^-WËÊk=g^- pans, l'ait à l'aide d'un moule en creux. La matière rustique,

populaires en usage à la fin du xvir> siècle et au commen- t^EjL~s=='~": ~ =£ ^^^sÊËÊÊ^^ l'émail bleuâtre et le décor peu soigné, indiquent unepro-

cement du xvnr, en France, Flandres et Hollande. duction hâtive et à bon marché. Le principe de la décora-

Le petit Plat long n» 5450 témoigne du bon goût introduit 5451 tion des crf''-es 'iaut et Das (voir 'es détails développés B

dans la production des industries françaises par l'institution et G) procède des porcelaines chinoises et japonaises, que

des ateliers divers, groupés par Colbert dans ses Manufac- d'un galon intérieur, à compartiments alternés de décor, le commerce des Pays-Bas introduisait à cette époque en

tures royales, et dont l'influence ne tarda pas à se faire sentir séparés aux axes et aux angles par huit entre-deux à demi- grande quantité en Europe. Le semis de points, groupés

dans toutes celles de France et de l'étranger. Sa forme rosaces; d'un filet gros et d'une crête (extérieure) de par quatre ou disséminés sur toute la surface, a pour

bai'longue s'inscrit dans un ovale régulier (ellipse géomé- canaux. Au centre, une corbeille se terminant en rinceaux objet de dissimuler les défectuosités (bulles, grains, taches

trique) et les échancrures de son conlour sont symétri- symétriques. Le trait de ce fleuron-milieu, et celui du et autres tares) de la couverte. Ce sont les arêtes des

ques par rapport aux deux axes, horizontal et vertical. galon intérieur du marli est en noir au manganèse, ainsi pans coupés qui servent d'axes et d'entr'axes à la dispo-

Les échancrures concaves servent de points de départ à que le filet extérieur avec ses divisions qui séparent les J silion des crêtes haut et bas, de façon à produire deux

des courbes « en accolades» (22» signe de notre Alphabet canaux : tout le reste en bleu. Ce décor élégant et sobre j motifs principaux ou « faces » : ces lignes sont indiquées

des Formes) se raccordant aux extrémités de ces axes. Le est appliqué sur une couverte blanche du plus bel émail au pointillé aux deux détails qui accompagnent ce

bord ou marli suit les courbes du contour, et se compose j (stannifère), et le profil A fait voir l'épaisseur de la matière. | dessin. (Fabriques de Delft.)

2627
loading ...