Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 120
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
A R I A D N E.

CED

<AL R G V M E N T.

Es Atheniem3 Çsi Megareem ajam tué mal-heureufementpar
enuie le Prince Androgée fls de Minos Royde Crete, pour auoir
emporté le J?rix de la lutte par-dejjus eux> le pere meu de iufiedou-

leury leurallafaire <vne tres-forteguerre^ dontileut le dejfw} rm-

na de fonds en comhle la citéde Megares (5* mit a mort leRoy Nyfits que
Ja proprefille Scylla transiortée dsamour, luy trahit J) liura entre Les marns.
Car elle ofia d Jon pere le cheueufatal 0 de couleur de pourpre^ dont d.ependoit
(ssa mort fa <vie : mais les Dieux en ayam pitiéle tranfmuerent en Esier-
uier\ tsisasillesqueMinospourlamefchacetéd’ellenevoulutoncquesvoir)
en Alloüette 5 laquelle l’autrepour l’occasionde fon forfaichpourfuit encores.
Au regard desAtheniemfil les rangea pareillementdla raifon^ les contrai-
gnitde luy enuoyer tous les am,parforme de tributfept ieunesgarços de bone
maifonjs) autant defillespucelles^qu ilfaifoits ce dientaucumJdeuorer par
le Minotaure. Le fort efiantfinalement tombé fur Ehefée^ il sen alla quand
Csi les autres en Candie, la ou de pleine arriuée Minos s 3enamoura de L'vne
dessilles nomméeP enbée sivne mernetlleufe blancheur .Et commefam vou-
loir dijserer dauantage il voulut vfer deJon droiSt^ venir aux prifessishe-
sée s y oppofa brauement, alleguant que puis qutl efioit fils de Neptune, ilfe-
roit trop indigne d’vnpere tel „ sil enduroit cet outrage d.euant fesyeux. De-
quo y Minos desirant auoir auelaue preuue, \etta Con anneau dam la mer : &

Emr/ rï J 'irri- •// J it^i-

1 hej eeje lança apres^ou iljutjoudam recueiLLy par vnetroupe deuauphimy
qui le conduirent aux Nereïdes, dont tlrecouura cet anneau. Et Ld defsus A-
riadnéfille de Minos s 3 efiant fiortÇsisierme picquée de luy ^tant pourfahar-
diejse sj)grandeur de courage yque pourfa ieunejse beautéfioint La noble ra-

ce dont iL efioit ijfu^ luy 0ffnt de luy declarer les moyem comme Hpourroit ve-
nird hout du Minotaure fe defuelopperdes defiours ssi retours deL’em-

brou'Hlé labyrinthefiil luy vouloit promettre de la prendre dfemme. // Je dé-
mefia fainlsifauue de L’vne l'autre entrepnfe: celafaict,enLeua Ariadnê,

fafœur Phedra^ ffifit voiLe d tout ce butin : mais ayant en chemin efié con-
trainct de prendre terre en l’ijle de Naxe ^ ily laijfa Ariadmé endormie, dont
aufii bien il selajfoit defia : ssi) emmena fa fœur Phedra d Athenes, ou il L’ef
poufcEa pavmre defolée dfonrefueil,fe voyant ainfi miferablemettrahiefe
loading ...