Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 239
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0261
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
BESTES NOIRES. 23i>

ceurs & liuiditez obicuresdont participe le cuiure estant en toute sa fubstance, qiieîljue po-
liiïement qu on leur puiiTe donner en les battant subtilement ; les reciiisant & reparaht auec-
ques vn rasoiier, d vn iort grand soin & diligence : certains lauemens de gomme, sel3 êc eau y
entremestez: puis les brunir de l’vn des costez auecques l’Amathiste noire; &:lesrecuirede-
rechefdu.costéquelles nesontpointbrunies,àvnfeuclair&leger. Làoùcetorceiritauec-
ques la pure estence du cuiure, peut suppléer à tout cela de soy-mesmc ; & encores riiïeux &
plus beaumillefois. Carc’est le vray Eledredes Anciens ,tant prisé ôcestimé d’etix; mesmes
enEzechiel ,&:autres lieux de l’Escriture : dont sepeuue'nt faire des couppes & autsbs vais-
seaux, quisoudain manisesteroient le poison qu’ony voudroit mettre : ce que l’or ne peut,ainst
qu’ilestehsanaturc; dautantqu’il reststeàtousles sublimez3realgars,arsenics,&; eh dencralà
toutés substances les plus fortes & corrosiues. Au contraire, il s’y plaist & s’en restouvt & ne
s’cn faitquemocquer:carilsn’ont aucune puistance nyadion surluy. L’o r doncqies ainst
preparé,est leprincipal fondement du Rouge-clair,auecques les autres ingrediens destus-
dits. Mais cctte grande teindure ne s’ypourroit pas arrester,sans l’astistance &secbùrs du
Mercure & de l’orpiment, lcquel fait de soy seul des rubis, qui font presque honte aux hatu-
rels, s’ils n’estoient ainst tendres & aisez à casser. L’or au reste ne se pourroit iamais vitrifier st-
non par le moyen du plomb, qui est celuy scul en toute la nature, qui a la faculté & pduuoir de
le ietter hors de son estre metalique,& l’amener en disposition de verre : voire de le reiidre vo-
latil, & en huile. Lequel verred’or, ôu or vitreux, n’est pas de st peu de mystere, & secret, que
sain&Iean en l’Apocalypse nenait faicinention par deux fois au vingt&vniesme chapitre,
li 7ré/\içp^ucn.ov bfjs'ict vclXù) EtUcitéd ,fvn or])Hr>fembUblea duverreclairdr net,

Puis au destous : rjtj ii 7jXctr&ict rüç 7tÔXîcùç^vatov raQapov j mç uaiïgç $Jg,<pcLvyç. Et la place de Uviile

cstoü orpur, commeverretranfparent. En quoy il a aucunement imité ce qui est non ians grand rny-

stere, au vingt-huiéfiesme de lob ; Non adœquabiturci aurumvelvïtrum. Et quant à ce que nous

auons mis cy-destus de l’Eledtre, au premier chapitre d’Ezechiel, ç’a esté apres sainét Hieros-

me, qui a ainst tourné le mot de Hajmd, que Rabbi Salomon confestene sçauoir ce qtl’ii stgni-

ne,toutesfois c’est sans doute l’esmail du Rouge-clair mcntionné cy-destus;& ont les Ita-

liensempruntéleurfmaltooüesmail de là. Maiscecy est d’vn autre propos. Au moycn dequoy

pour pasteràcequi restedu Fai£t des esmaux,la Nelleure,quiaesté autresfois en plùs grand LaNeîîeure*

vsagequ’elle n’est maintenant,se fait auecquesvne once d’argent fin,deux oncesde cuiure

bien purgé, & trois de plomb. II faut premierement fondre l’argent & le cuiure ensemble, à

feu de souffletSjpuis y adiouster le plomb,&les remuer auecques vn charbon,afin que le plomb

iette son escume, & que ces trôis metaux s’incorporcnt bien. Apres il est besoin auoir vn poc

de terrc gros comme le poing, qui ait la bouche estroite, à y mettre le poulce tant seulement,

& l’emplirà demy dc soulphrevif, du plus noirque vous pourrez recouurer, broyé enmenue
poudre, puis ietter dedans les trois metaux destlisdits bien fondus, bouschant i’ouuerture du
pot atiecqucs del’argile & du drapeau par dessus, & remuer le toutaüecques les mains iusques
àce qu’ilsoitrefroidy ,afin de bien mester &incorporer le toutensemble. Carquelqüe dilL
gence que vous y puistiezfaire,la maticrenelairrapôurcela de seseparer engrenaille;&ou
la veut auoir en masse le plus qu’il est postible. Rompez le pot, & mettez cette compositiôn
à fondre de nouueau en vn creuset, iettant dcsisus vn gros ou deux de Borax, & reïterez de le
Fondre ainsi, iusquesàce que la rompant,legraind’icelle vous plaise. Voilacequ’onappelle
Nclleure, qui s’appliquesurl’argentprincipalement, & sur l’or austiftatix autres metaux non)
encette sorte: Faites premierement boùillir parvn bon quart d’heure,envne lessiue d’eau
commune, & de cendres de Chesne, ce que vous voudrez neller : püis les nettoyez bien auec-
ques vnebroeste,& del’eau froide. RompezvostreNelleure enpoudre survn marbfe>mais
11e la broyez pas, tant qu’elle soit comme gros grains de millct, & non plus deliée, & lauez-la
bienauecques de l’eau nette dans quelque vaisseau de verre, puis l’estendez auecques vne pe-
tite palette de leton ou de cuiure sur l’ouurage entaillé, à l’espoisteur d’vn dos de cousteau, le
saupoudrantd’vn tantsoitpeudeBoraxbienbroyé. Ayez lorsvne petite ssame de buchettes
toute prcste, là où vous ferez chaulfcr peu àpeuvostre besongne, que la nelleüre se fonde,
maisdoucement,&àfort petitfeu,de peurquel’orouargent oùelle cstappliquée se ve|ianc
à rougir par trop de chaleur, îa composition,qui est la plus-part de plomb, ne les fist surfondre,
&couler,carce seroitàrecommencer. Etquand la matiereviendraà se fondre toutdouce-
ment comme cire, il la faut estendre & Vnir sur la graueure à tout vn fil de fer vn peu chaud
parlebout; &apres estre letout rcfroidy,limer doucementlanelleure,& la polir auecques
du Tripoly & charbon broyez menus. Qv an t aux autres esmaux, on les applique sur l’or,
l’argent, & le cuiure, ( sur les autres mctaux non) sur le verre & la terre. On a trouué encores
puis nagueres le moyen d’esmailler aussi sur les marbres,& autres telles pierres dures, & de
recuirel’esmaildestuSjsanslesgasterne corrompreau feu. Lamanieredoncques de coucher
lesesmaux surlemetalest telle,lesquelssontordinairementde cescoulcurs-cy :Noir, Verd,
loading ...