Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 877
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0901
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
D E GVPÏDON. g77

gouîphcr plus auant cn vnc mer de mecaniqiieSjquireroitoutrepassTer aucuncmént îesbornes
de nostre profelîlon : Pareiliement la manieredes fourneaux àvent &:àsoufssets pourfondr©
le bronz'e,& lesquels sont les plus commodes3&: àpropos. Quant à l’estofïc on s’ysertde cui«
ure}maisnondutoutpur,parcequil coule trop difflcilement^ ainsdvne manieredebronz©
allié comme celuyde î’artillerie,desix ou septpartsd’estain de cornuaiilepourquintal de cui-
ure, là où ralüagcdes clochesestcommunementde vingt ou vingt-deux liures d’estaindoux
pour chaque cent de cuiure, & s’appelle ce messange metal, l’autre bronze. Au regard de l’or
&rl’argentony procede d’âutremaniere. Lafosseaurestedoit estre fai&ess spacieusequ’elle
ne touche d’vn bon pied en carré la forme tout alentour, afîn d'y pouuoir mettre vn rang de
bricques qui la deftende de l’humidité de la terre}& remplir l’entre-deux d’vne tcrre biensei-
che&:criblée,y messantvn peudesable, &lacomprimantdextrement auecdesbattes, puis
boucherfortbienles souspiraux&esuentsauecde l’cstouppejdepeurqu’il n’y entre dcsordu-
res, mais quandondesbouchera le tampon auec la perriere, il lesfaudra ouurir, car s’il n’y
auoitde l’air libre,lemctal n’entreroitpas dedanslaforme. Or il faut que lastatuë soit douce-
mentauallce enlafosseauecdescordages, &destrous,&engins,querien ne s’yaltere&dé-
mente, & la planter toute debout la teste en haut,dont le sommet soit plus bas d’vnbon demy
pied que le niueau de l’cntrée de la coulloüere ou eschenal, & la chalse qui est au bout par ou
doit entrerlemetal danslaforme,&fautque ceste coulloiicre aille tant soitpeu detrauersea
biaisantj&nondutoutdedroide ligne,afinde refrener l’impetuosité &furiedu metaî, qui
pourroit autrement engorger l’entrée^&par cemoyenrciaillir contre-montde costé&d’au»
tre, pourtantquând onrepousserale tamponen dedans lefourneau, faudra tenir parvn peu
d’espace laperrierefermeàlabouchedelacoulloiiere, pourfairesortirle mctal en cestepre-
miereveinepeuàpeujcarautrementlaviolencedu metal ainsi ardent&enssambé, pourroit
causer vne ventosité à l’entrée de laforme qui empescheroit son remplissement tel qu’il fauts
Cela faiton le lairra coulcr à sûn aise : Et sur la fin luy faudra aider encore auec des pesses &s
rasteaux dc fer tant que lasorme soit remplie.

Si tostquelafosse serarempliede terre,ondoit mettrelefeù aufourneatisanstemporiser
dauantage, depenrque laformc n’attire àsoy quelquenouuelle humidité, àtoutes lesquelles
particularitezilestnecessaire que l’ouurierait lœil, parceque la moindrefaute en ce casluy
seroitd’vngrand preiudice. Quantàla coulloüere oucanal paroùdoit paster lemetal, il la
faudra faire large presque de deiny pied, plus ou moinsselonla quantité du metal,& lesparois
desdeuxcostezhantes d’autant, le toutfaitdebricquescruës, maisbien seichcs,assemblées
auecde la terre susdite,&fortbienrecuic, y allumant tour du longvn feude charbon pour
l’eschaufterpendatque lc bronze fondra, &: quandonsera prestdeietter, faudra oster tous lcs
charbons, & nettoyer bien la coulloüere de ses immondices, ostans mesme la cendre auec vn
soufflet, asin qu’eliene semesseauec le bronze,donc il fautqu’il y en ait tousiours desurcrez
pour mieuxfaire venir lafigure, & qu’il n’y ait point de tare. II y a d’autres considerations en-
core qui meritentqu’onyprennegarde,sansdutout sy rcmettre auxfondeursd’artillerie,
de cloches,nyautres: carcncorequelamanicredefondre& ietter l’alliagedubronze pareil-
lemét soient presque tous vns & semblables aux vns&: auxautres, leplus ieur seraneantmoins
que le scuîpteur soit austiverséencela&:bien entendu, parceque les statuësne viennentpas
toussours si à souhait comme font les pieces d’artillerie, ou lcs cloches qui sont toute d'vne ve-
nuë, &:n’y a pasbeaucoup pres tant d’ouuragc. Ne sirecherché, ny tantde differentp be~
songnes,nesi mal-aiséesà yespandrele metal, àcause desinfinies gestesqui s’y representent,
comme d’vnbrasaduancé toutdroit, &:i’autrerecourberaccourcy, &lcsiambesde rssesme,
auec tout le surplus du corps, outre les vcines,musclcs, ncrfs & tédons qu’il faut faire naistrc &s
paroistre delicatemet dans le bronzefta cheueleure aussi,& semblables menuës besongnes,selo
qu’onle peutvoir descrit &: representé fortnaïfuementen ces statuës: Bien est vray queladif-
ficulté en côsistc plus és modelles quenonpas au ieôt, ioirnft qu’il les faut reparerfortdiscret-
tement apres la fonte, où letout nevient pas tousiours si au netqu’il nele faille retoucher
neantmoinsplusmal-aisément,&:auecplusd’incertitudecoule le bronze entantde replis&
destours qu’tl ne fait és pieces d’artillerie, ny le mctal cs cloches, & y faut bien plus d’esuents
& de souspiraux,&:debouches,nonobstantquetoutesseviennent finalemet rapporteràcell©
où l’on met laquemilse,quicst la principale entrée, parquoy il y faut quelques-fois plusd©
coulloüeres &: eschenaux, qu’il est besoin de sçauoir bien establir a propos és cndroits neccs-
saires&:conuenables: &:pour ceteffeddisposerlefourneau vn peuenpenchant parlefonds
d’iceluy vers ces coulloüercs,de lamesme sorteàpeu prcs qu’on obserue és pendasqu'on dôn©
aux pauez pour euacucr les eaux plus commodemét,&: les immondices qu’elles charrient aue©
clles. Ilfautau restequecefondsdufourneausoitde bricquesbienliéesensemble auecde la,
terrequi ne se coule ny se surfondcàlaforte expressiondufeuqucrequiert lebronze, car ily
cn a assez qui y soncsubjedes, lcsVcrriers sçauentbien choisirles meilleures3 car iefeu estaac
loading ...