Philostratus, Flavius [Hrsg.]; Philostratus <Iunior> [Hrsg.]; Callistratus <Sophista> [Hrsg.]; Vigenère, Blaise de [Übers.]; Artus, Thomas [Übers.]
Les Images Ov Tableavx De Platte Peintvre Des Deux Philostrates Sophistes Grecs Et Des Statves De Callistrate — Paris, 1629 [Cicognara Nr. 1933-2]

Seite: 889
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artus1629/0913
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
E Narcijfe j (si de tout ce qui depend de ce jubjet, il ena esié
traiBéfi au long enfon tableau aubremier liure^ que ce neferoit
quvne ennujeufe redite de le reïterericj de-rechef: feulement
peut-on bien dire que cecj efi fort delicatement touchéde l’Au~
theur, de reprefenter cettesigure faite d’vn marbre Parien ,fe
contemplant dans cvne fontaine naturelle <vraje au milieu d >run plaifant

bofquet. Oue fion pouuoitarriuerd lecontrefaire reellement3commeilefi
icjdefieignéde paroles^ie croiroisquepeu de telsornemensdelieuxdeplai-
fance fepourroient mettre d execution quifussentplus beaux d l'œil, nj dele-
étables : quoj que cefoit jCe fera autant douuerture inuention pourceux

plojeren de tels fubjets ^felonla fujsisance © dexterité
ongs labeurSj leuraura acquife.

L y auoitvn gentilboscage, &aumilieu vnefontai-
ne belle en toute perfe£tion, cTeau pure, claire,ô£
nette aupossible : là oùestoit vnNarcissie de finmar-
bre blanc Parien, enfant encores, ou plustost en ado-
lescence pareilleàcelle des Cupidons:&delabeau-
té de son corps estincelloit ie ne sçay quelrayon d’es-
clair.Ausurplus,telle en estoit lafigure. Ilresplendis*
soit d’vne cheueleure dorée entourantsa face, dont
les tressies le long du col salloient elpandre sur les espaules. Quant à son re-
gard, il n estoit ne par trop superbe &C desdaigneux, ny du tout amiable 6C
benin non plus3ains y auoit dedans ses y eux certaine morne &C languide me<
lancholiey emprainte de lartifice,afinque l’image representast auecques
Narcissiesonaccident. Dusurplus,il estoitcommelesamours,ausquelsil
ressiembloit de sseurdaage, coint 6Cioly,reuestudvneIuppeblanchedela
mesmccouleurque lecorps, car elle estoit delamelme piecedemarbre,la-
quelle s espandoit en rond tout autour, y ay ant le long de lespaule droite des
boutonnieres qui descendoient iusques au genoüil,& finoicnt là,si quïl
n y auoit que la main qui en fust exempte. De cette facon estoit-il fort

qui fevoudront em^
que leurart,parde l
loading ...