Annales typographiques pour l'Allemagne — 1.1761 [VD18 90309960]

Seite: 347
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761/0353
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGR APHIQUES. 347
5, d’un principe. Cette cause premiere cest
„ le Commerce. „ On congoit que l’appli-
cation de ce principe ä tous les dvene-r
mens , & en particulier, ä toutes les guer-
res, n’est pas aistle ä faire.

N°. CCCCLXIV. Difcoun sür Ja Butanique, gar
M. Buchoz, Docleur en Medecine. A* Pont
ä Mousson, 1760, in gvo.
Ces Discours sont au nombre de quatre ;
<St l’Auteur y traite les questions les plus in-
töresfantes de la Botaniques. En parlant
de la fecondation des plantes femelies, dont
1c pilbille recoit la poussiere leminale des
plantes mäles, M. Buchoz rejette la suppo*
(ition ordinaire, suivant laquelk e'eit le
vent qui transporte cette pousiiere ; & 11
pretend que le principe fjcondant & le
principe fecondö s’attirent Tun l’autre, avec
bcaucoup de force & d astivitd, par une ver-
tu de&rique, capable d’agir ä 15 & ao
lieues de distanee.

N°. CCCCLXV. Tant mieux pour eile. Contt
plaißint
II y a commencement ä tout,
Sans lieu d’impression. 1760.

C’est
loading ...