Annales typographiques pour l'Allemagne — 2.1761 [VD18 90309960]

Seite: 362
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761a/0366
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
362 . A N N A L E S
rcpandue, Sc par lä nous aurions mültiplie nos
lumicres rouchant l’usage des Plantes.
La grande objeftron contre l’usage des figu-
res, Sc contre la multiplication des ouvrages de
Boranique enrichis de figures, c’est leur prix.
Mais pour y repondre je demanderai, lequel des
deux est ie plus precieux, ou du temps qu’on
s’epargne par l’usage des figures, ou de l’argent
qu’on employe ä se les procurer ? question qu’il
laut laister aux Amateurs ä dccider, Sk cepen-
dant servir chacun selon Ton gout Sc selon se's sa-
cultes. En ieoond lieu, ce qui est veritablement
incommode ä un amateur de ßotanique, taut soit
peu a Ton aise, ce n’est pas le prix naturel des
bonnes Estampes en loi - meine , mais c’est qu’on
ne trouve point de recucil de figures de Plan-
tes j qui soit uniforme Sc complet dans son gen-
re, Sc que celui qui souhaiteroit de rastemblcr
les figures seulement de ces Plantes spontanec*,
qui peuvent se trouver autour de sa demeurc ä
unc mille de distance, se verroit oblige de se
cbarger d’abord de toute une Bibliotheque, dans
laquellc il ne trouveroit aucune parite pour l’e-
xaftitude Sc la perfection , ou le m$me objet se
repeteroit sans fin, Sc oü ce qui l’intereste seroit
disperse Sc comine subinerge dans un nombre
de choi.es superssues pour lui.
C’est cet inconvenient qui est veritablement
ii ebarge aux Amateurs de la Botanique Sc aux
Botanistes, Sc qui nuit ä la Science eile - meine ;
inconvenient auquel on chercbera inutilement
des remedes , qui ne se trouvent que dans le
|>ouvoir des Souverains, dont il laut implorer le
sacours. Si. quelquePrince au Midi de 1’Europa
ordon-
loading ...