Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 30
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
30

A N N A L E S

ples, a saisir & ä combiner les premiers
principes. L’Auteur finit son ouvrage par
cette ressexiön generale sür les Sciences.
„ Les Sciences, dit-on, naisient du Iure:
5, Un Peuple £claire sera toujours vicienr.
5, Je ne le crois pas. Les Sciences ne sönt
5, pas les filles du luxe, mais sune & l’aurre
3, naissent de l’industrie. Les Arrs ebau-
5, ches satisfbnt aux premiers besoins des
3, hommes. Perfektion nes, ils lui ca trou-
3, vent de nouveaux, depuis le bouclier de
3, Minerve, de Vitellins, jusquaux Entre-
3, tiees philosophiques de Cicero/:. Mais,
33 a mesure que le luxe corroinpt les
„ moeurs , les Sciences les adoucisient. „
Cet Essai e(t intemsant, agreable, & rempli
de ressexions judicieuses. Le stile est orn6,
mais peut-^tre un peu rrop Epigramm ati-
ques. Quelques Savans y sont juges d’une
maniere un peu trop dure, Ibid. p. 352.
& suiv.

N°. MCCCLXXVII. L’AntroElcusinio rappce-
sentato in un Greco Antico BasTo lilievo dei
Museo Nani e Spiegato col paiangone dei ses-
to Libro dels Eneide di Virgilio. Disserrazio-
ne di Ginßppe Bartoli, Anriquario de S. M. il
Ke di Sardegna. 1
/' M”-

1
loading ...