Annales typographiques pour l'Allemagne — 3.1762 [VD18 90309960]

Seite: 159
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ata1761b/0163
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TYPOGRAPHIQUES. 159
cncore un. engagement ä un travail commun ä
la Compagnie 5 vos Statuts le prcscrivcnt Sc le
reglent. Or, Messieurs , sans me croire digne
de rhonneur, je me suis senti capable du travail.
J ai etudie de bonne heute notre langue dans
les Ouvrages de vos Predccesfcuvs; j’ai continue
cette ctude dans les vötres; Sc j’ai cherche ä met-
tre au moins dans les miens la corre&ion & la
purete du style, De-lä mes vceux; de-lä sans
doute votre choix.
Un autre motif a pu encore vous parier en ma
faveur. Je n'ai employe aupres de vous aucune
des veies proscrites par vos Statuts, Sc ä peine
sii - je fait ee qu’iis me permettoient. 11 m’a sufH.
que vous connussiez mes desirs.
Enfin, j’ai compte d’illustres Amis dans l’Aca-
demie Francoise, les La Motte, les Fonteuelle, les
Maupertuis; Sc vous rn’avez Tu gre de mon zele
pour leur memoire. J’y en compte encore plu-
iieurs. Vous le deviendrez tous, Messieurs;
je m’cn fie ä mes soins pour le meriter, Sc sür-
tout ä vos vertus.
Le dernier que j’y ai perdu * , Sc qui long-
temps mourant sous vos yeux, a recu de pluli-
eurs d’entre vous des soins li assidus, 11’en voyoit
aucun fans lui recommander son aini. Vos re-
ponses etoient favorabies; ii m’en faisoit part;
Sc l’esperance de m’avoir pour Succesfeur , le
consoloit de ne m’avoir pas eu pour Consrerc.
Vous

M, i’Abbe Du Resnel
loading ...