Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 30
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ÂBRÉGÉ DES TrANSÀCT. PHIL05»

' femme de six palmes de haut, apparemment d’une

Voi. 51. divinité, mais sans attributs, & d’un travaii rné-
Monumens diocre. Deux superbes cliandeliers ciselés, de sx
auTO) J11 paimes & de.mie de haut, d’un beau travail ; piu-
iieurs autrès chandeliers endommagés par ie tems
ôc par le feu ; piuheurs morce.aux de bronze , de
petites figures de faune très-bien exécutées ; énfin
une grande fontaine doubiée en plomb, ornée de
onze rêtes de lionnes d Joù couioit i’eau. On
trouve sréquemment des tuyaux de piomb & d’au-
txes divers articlés que i’on m’apporte, & que je
pubiierai dans ia suite.

A r t i c l e V I L

Exîrait (Tune léttré de Camïllo Paderni, Jur
ies antiquïtés d'Herculanum„ Par Thomh
■ ‘Hollis. Lue le i % décembre l'jôq.i

Ahn. 1754.
Voi. 48.

Mon u rn ens
si'Hercnia-
nuHi.

Nous sommes adueiiement occupés à souüler
sous ie iardin des Auuustins. Cet endroit nous a

) O

procuré beaucoup d’ardcles, & nous en fournira,
i’espère, beaucoup d’autres. La première chose que
nous avons découverte, a été un jard’in, dans lequei
nous avons trouvé piusieurs statues de rnarbre
d’exceiiens artistes grecs» Ce jardin nous a con-
duit à un paiais, mais auparavant à un quarré
iong, ressernblant à un faruw., orné tout autouz
loading ...