Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 31
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0051
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Ant. Mélanges de Monumens. 31

de colonnes en sttic. Au milieu étok.un bain,

à chaque angie un Terme supportant un buste
en bronze cTun ouvrage grec. L’un d’eux étoit
le nom tle l’artiste , AHOAAAslNIOS APXIOT
A0HNAIOX. Au-devant de chaqueTerme étoit une
petite rontaine construite de la manière suivante :
au niveau du pavé étoit un vase pour recevoir
l’eau qui tomboit d'en haut, au miiieu de ce vase
étoit une espèce de baiustrade qui supportoit un
autre vase de marbre ; la forme extérieure de ce
detnier vase étoit quarrée , & i’intérieure circu.~
laire, eiie relsembloit à une écaiiie de pétoncie ;
au centre étoit ie jet d’eau. Entre les colonnes
qui ornoient ce bain , on a trouvé une statue de
bronze & un buste à égaie distance. Depuis le 1 5
avril jusqu’au 3 o septembre , on a trouvé sept
statues de stx paimes napolitaines de haut, ex*
cepté une beaucoup pius grande , & d’une forte
exprestion ; eiie représente un faune couché qui
paroît ivre , & se reposant sur une peau de bouc
dans laquelle iis mettoient autrefois leur vin.
Deux autres de ces statues sont des jeunes gens,
& trois autres des nymphes, mais d’un travaii
médiocre.

Le 27 septembre , je descendis moi-même pour
eniever un buste en bronze quî se crouva être
ceiüi de Senèque , & ie plus beau qui ait été dé-
cpuvert. L’urtifte a imaginé de le représenter dans

Ann. I7S4>
Vol. 48.

Monumcaï

d’Hcrcula-

num»
loading ...