Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 97
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0117
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ANT. M(EÜRS , CoUT. ET ÜSAGÏÏ?. 97
süinés de Rorne, sont tous de différentes s;ran-
deurs, ôc comme on ne connoît s âge ni des uns
ni des autres, il n’a pas été poslible d’en détermi-
ner ia mesure précise , autrement qù’en déduisant
une mesure moyenne de ceux c]ui. ont paru les
inieux conservés. Mais quoique cette mesure ait
pu être le pied én usage à une époque ou à une
autre, comme ces pieds sont tous d’un âge difré-
rent, ie pius grand ix le plus petit ont pu ré-
pondre chacun dans leur remS , au pied étaion,

Quoiqtie nous ne voyions nuile part qu’où
ait fait aucune aitération dans ie pied romain 9
cepetidant le iong usage de cet étalon , ëc pius
encore la néceiïité de ie rempiacer par un neuf 9
ont dû opérer , selon toute probabiiité, une dif-
férence seniibie dans la suite des tems, sur-tout
parce que iés Romains ne connoissoient pas les
moyens d’apporter dans ees opérations ia mêmë
préciiîon que nous y mettons depuis que son à
découvert ie penduie*

Les marbres ne sont pas pius authentiqués que les
mesures de piëd -, cependant il n’y a pas une auffî
grande disférence entr’eux, quil y en a ëntre ies
mesures de pied, ce qui fait que plubeurs ieur ont9
pour cette raison , donné ia présérence j rnais des
quatre qui éxistent, ii n y en a pas deux qui foisnt
d’accord, ôc comme ces mesures n’étoient destinéss
qu à donner les dimensîons de ces monumens ^
.Tsms lh U

____

Ann. ty soü
Tome 5s.

Mesure dd
piedi .romsiri-
loading ...