Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 122
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
122

ÂBFvÉCÎÊ D2S TrANSACT. PHïLOλ

A Px T I C L s V ï L

ILettre du R. Ebénéjar Latham. J, U. D. &
M. D. à C, Mortimeî;M. D. & de la société
royaie 9 concernç-nt la vraie configuration des
conftellatïons dans la fphère ancienne.

Cette lettre fait suite à un Mémoire de M. Se-
nex, N°. 447 des Transaââons. Elie est accompa-
gnee d’une stgure propre à faire entendre la cons-
trudiion d’un giobe à pôies mobiles, susceptible
de représenter sétat du ciel dans les diiférentes in-.
clinaisons de réciiptique.

Cette manière de saire revivre les cieux tels
qu’iis étoient pour ies anciens poëtes qui ont parlé
des consteliations, nous ies montre comme M. Ad-
disson nous fait voir i’Italie quand ii ia parcourt 5
les autears ciassiques à ia main.

Nous tro.uvons ainii dans Homère , Ihade
X VIII, s8j \ Virgiie, Georgïq. I, ztss, ; Ovide ,
Métam. II, 5zj & iji , que ia grande Ourse ne,
se piongeoit point dans la rner.

Deux paiTages d’Hestpde ftxent le iever d Arç^
turus au soixantième jour après ie solstice d’hiver,
& placent cette même conflellatïon dans la ïu-
mière créiuscuiaire , au moment où Orion & Si-
îiius oçcupent ia tnoyenne région du dqme célefie*
loading ...