Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 228
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0248
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Anîi. 1760.

Vol. 5t.

Modes &
tons de l’an-
ci-en ne niufi-
que,

218 Abregé DES TràN'.SACT^ ?hiloî.
même excepré quant aux difFérences génériquês>
li suffira de donner ici ce qui concerne ie genre
diatonique ou naturel, parce que ia question des
tons n’est point relative à la distindrion des genres.

Dans ie genre diatonique , Toâave conststoiï
en cinq intervalles toniques , ou cinq tons ma-
jeurs, 6c en deux semi-tons. Les ariftoxéniens
fixoient ia succession pour chaque espèce , par la
position des deux semi-tons', déstgnant en même
tems entre queis sons du systême immuabie l’es-
pèce en question devoit être comprife. Car ce
syftême étant composé de quinze fons, contenoit
huit odtaves , dont deux, savoir, ceiie depuis la
sroflcimbanoînenos, ou surnuméraire , à ia mefe
moyenne , & celie depuis ia meje jusqu’à ia neto-
hjptrboleon, ia dernière des aigues, étoient di-
visées de ia mêrne manière ,6c formoient ia. mêine
espèce ; mais ies six autres avoient toutes leurs
divisions difsérentes ; de sorte que ie syftême con-
tenoit en lui-même ies sept espèces d odlaves, ô£
fut appeié de-ià ie syftême parsait, le fecond fys-
tême parsait, qui alloit seulement à i’odave 6c ia
quarte , étant ainsi appeié improprement, comm®
Ptolémée ie fait voir felon fa méthode d’expliquex
les espèces d’ocftave , ii ies range comme ci-apres*
1. Mixoiydienne , depuis hjpate - hypatori^
la principaie des principaies, jusqu’à ia procha-
moyeiine.
loading ...