Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 323
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0347
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Inventions et Machines. 323
elle ne reçoir pas bien i’empreinte : j’ai observe ——

, , ' Ann. 1744.

qüe le tems le plus propre pour ceia, etoit ceiui

011 la cire cesse de se boursouffler, 6c qu’ii n’y a .Manicre ds

presque point de bulles. f’cmpreinte

_ „ . . r r des médaili

3 . On ne doit pas raire cette empreinte lur ies.
une tabie ou sur queiqu’autre corps dur, sans une
ou deux feuiiies de papier, ou, ce qui est encore
mieux, sans une ssanelle cleisous j car ceia facilite
la prefîion, 6c aide à ia contrefaclion de la mé-
daiile, ce que ne fait pas un corps dur.

. 4 0. La médailie doit être également pressée

sur chaque coté , 6c la pressîon doit être conti-
nuée jusqu’à ce que 'la cire soit presque fl'oide 3
car si vous ievez ia médaiile tandis que la cire est
encore chaude , les parties éievées étant encore
molles, s’asfaissent 6c paroifîent moins nettes.

5 0. Le meiiieur papier pour prendre l’empreinte
de la cire, est ie carton blanc , le papier à carte
ou queiqu’autre papier épais.

Chacun peut donner la couleur qu’ii veut: j’en
ai fait de plusseurs couleurs, mais je crois que ia.
rouge est ia meilleure 1 ce qui me détermina à
faire cette empreinre sur la cire noire , car la
cire 6c ia peinture doivent être de differenres cou-
leurs, sans quoi ii seroit impossible de distinguer
ü la coiileur est bien 6c propremênt distribuée.

C’est pourquoi si on choisit des couieurs noires ou

X 2.
loading ...