Royal Society <London> [Hrsg.]
Abrégé des transactions philosophiques de la Société Royale de Londres — 11/​12, Tome second.1790 [Cicognara Nr. 2475B]

Seite: 361
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/atpsrl11_12/0385
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
INVENTIONS E7 MâCHINES. 3^1
fibreuse , cc c’est une des principales cualirés diL ==-
tinclives de la vérirable coile j <So on pourroit, avec Ann
autant de raison , essayer de reproduire le cuir c
avec cette méthode. poisson

D’après l’expérience qu’une soiution imparfaite
de coiie de poislon , que les brosseurs appellent
la coiie clarifiante , fining, avoit la propriété de
clarifier la bierre , je vouius esfayer a’en faire l’a-
nalyse dans des acides froids. Une once & demie
de bonne colie de poiiTon , plongée pendant quei-
ques jours dans un galion de bonne bierre , fut
convertie en une substance parfaitement clarifiante
& d’une bonne consiibance. La même quantité de
glue, avec le même procédé, ne donna qu’une
iiqueur mucilagineuse, ressemblante à de l’eau
gommée qui , au lieu de clarifier la bierre , la
rendoit , & plus trouble & plus tenace , & iui
communiquoit d’autres propriétés qui n’avoient
rien de cornmun avec celles que l’on attribue à
la colle superfine & ciarifiante.

’En mêiant trois cuillerées de cette coile avec
un galion de bierre dans un çrand verre cviin-
drique , ii se forma sur ie champ un grand non>
bre de petites masfes caiiiées par l’attradion ré-
ciproque des particuies de colie, & des féculences
ou parties bourbeuses de la bierre, qui, augmen-
tant en voiume & en gravité spécifique, se réu-
niisoient ies unes aux autres, & tomboient suc- ■
loading ...