Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 16
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0017
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i6

ANALYSE DES CARTES.

Naupacte , aujourd'hui Lépante , est plus orientale que Patrae. Cette Tille est si-
tuée sur la mer de Crissa , peu loin du cap Antirrhium. De là, la table de Peutinger
donne % en plusieurs distances, 78 milles romains jusqu'à Dioryctos. Les 78 milles
font 624 stades olympiques , et j'en ai employé plus de 600 en droite ligne.

Sur cette route, on traversait l'Acliélous, aujourd'hui Aspro-potamo ou fleuve
blanc. Coronelli a donné 2 la carte d'une partie du cours de ce fleuve, qui fut dressée
à l'occasion d'une incursion que firent les Vénitiens dans lAcarnanie et dans l'Etolie
en 1684. J'y ai retrouvé le passage de la route ancienne; mais comme l'échelle en est
fautive , je l'ai rectifiée d'après les distances indiquées par le C.n Foucherot 3 , qui a
traversé ce pays , et j'ai assujetti la carte entière à la position d'OEniadae a, située à
l'embouchure même de l'Acliélous , et qui était éloignée de 100 stades du cap Araxe
clans le Péloponèse 1

Cette carte s'étend jusqu'aux ruines de Stratos , qui était bâtie sur la rive droite
du fleuve, à 200 stades et plus de son embouchure , selon Strabon 5. Cependant le
même auteur dit bientôt après 6 , que Stratos est à moitié chemin d'Alyzie à Anacto-
rium , et cette dernière ville était sur le golfe d'Ambracie. Paulmier a essayé ? de
concilier ces deux passages : mais sa sagacité ordinaire paraît l'avoir abandonné en
cet endroit ; il ne dit rien de satisfaisant. S'il eût fait attention à la position respec-
tive des lieux , il aurait facilement vu que le second passage est corrompu , et qu'il
faut y lire Kvrifftov , au lieu d'AvctxTopjov.

De Leucas , Strabon compte 8 240 stades jusqu'au temple d'Actium , à l'entrée du
golfe d'Ambracie, du côté de lAcarnanie. Cette distance me paraît fautive, car la
table de Peutinger ne marque 9 que i5 milles entre Dioryctos et Nicopolis, qui fut
depuis bâtie par Auguste , de l'autre côté du golfe , en Epire h. Les portulans mêmes
et les voyageurs TO ne comptent que 1 2 milles de la forteresse de Sainte-Maure, à celle
de la Prévéza ; et ces milles, qui ne peuvent être que des milles grecs, sont employés
en droite ligne dans ma carte. Pour le gisement, j'ai suivi celui qu'indique Bellin ".

Le golfe d'Ambracie, aujourd'hui de l'Arta , est réduit d'une grande carte de Co-
ronelli c. C'est celle dont M. d'Anville s'est servi I2 : aussi ai-je été obligé , comme
lui, d'en corriger l'échelle, et d'assujettir la carte aux mesures que Polybe donne13
de ce golfe.

A cette latitude, la Grèce est resserrée entre deux golfes , un au couchant, celui
d'Ambracie, et l'autre au levant , le golfe Maliaque ; en sorte que l'espace qui les sé-
pare , est regardé par Strabon comme un isthme, dont il donne J4 la mesure. Elle est
de 800 stades depuis le fond du golfe d'Ambracie , jusqu'aux Thermopyles sur le golfe

' Peuting. tab. segm. 7.

2 Coronelli , descript. de la M orée, p. 69.

3 Foucherot, voyag. manuscr.

" Œniadse est aujourd'hui Trigardon dont il est question dans la
géographie de Mélétius, (Lib. 1, sect. 18, cap. 3, n.° i3, p. 323.)
et dans le voyage que Cyriaque d'Ancône fit en Grèce en 1436, et
qui a été imprimé avec ses inscriptions à Rome, en 1747, en un vol. in-fol-

* Polyb. hist. lib. 4, p. 3?Jg.
5 Strab. lib. 10, p. 45o.

e Id. ibid.

1 Palmer. Grœc. antiq. p. 388.

* Strub. ibid. p. 451.

v Peuting. tab. ibid.

* Nicopolis est aujourd'hui un lieu en ruines , que l'on appelle la
Prévéza vecchia.

10 Des-Hayes, voyag. du Levant, p. 467 , Paris, i632 , \n-\.°Spon,
voyag. t. 1 , p. 8i.

"Bellin, descript. du golfe de Ven. p. 161.

" Cette Carte se trouve dans l'Atlante Veneto.

** WAnville , anal, des côtes de la Grèce, p. 10. Mém. de Vacad. des
bell. lettr. t. 32 , p. 5l3.

13 Polyb. ibid. p. 327.

m Strab. lib.8, p. 334. Strab. epitom, lib. 8, p. 112 , ap, geogr. min,
Grœc. t. 2.
loading ...