Barthélemy, Jean Jacques ; Barbié DuBocage, Jean Denis [Editor]
Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce: relatifs au voyage du jeune Anacharsis — Paris, VII [1798/​99]

Page: 46
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1899/0047
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
46

ANALYSE DES CARTES.

20.° 34/40." à l'orient du méridien de Paris \ Le C.n Beauchamp nous donne cette
longitude de 20.° 48/ 24." également à l'orient du méridien de Paris. Sa longitude
est donc trop forte de i3.' 44." Or, en divisant ces l3.' 44." par la quantité de jours
qu'il a employés pour arriver de Yenise à Corinthe, on aura l'avance de sa montre
de chaque jour, et, par conséquent, on sera à même de rectifier ses longitudes de
la même quantité. Je ne présente pas , à la vérité , cette rectification, comme un
moyen infaillible de ramener les longitudes du C." Beauchamp à leur vrai point;
mois néanmoins elles seront si rapprochées, qu'elles suffiront pour leur application
à la géographie. Du moins , il me semble en avoir déjà une preuve dans la longi-
tude de Monopoli, qui , quoique prise à la mer, est réduite par le C.n Beauchamp
pour le lieu indiqué. Il nous donne cette longitude , d'après sa montre marine, de
i5.° 25' 46" à l'orient du méridien de Paris, et cette longitude rectifiée, sera de
l5.°2i.'3o." Or, dans la nouvelle carte des côtes du royaume de Naples , de Rizzi-
Zannoni , publiée à Naples en 178^, en vingt-trois feuilles, et dont il sera question
par la suite , la ville de Monopoli se trouve placée par l5.° 19/ de longitude à l'o-
rient du méridien de Paris. La différence est de peu de chose.

J'ai donc divisé les l3. 44. en autant de jours que le C.n Beauchamp en a em-
ployés pour venir de Yenise à Corinthe , et la quantité qui en est résultée, je l'ai
soustraite autant de fois , sur chacune de ses observations, qu'il y avait de jours qu'il
était parti de Yenise. C'est ainsi que j'ai rectifié les longitudes de Patras et de Corfou.
Celle de Patras est indiquée par le C.n Beauchamp 2, à 19.0 41.' 15." à l'orient du
méridien de Paris, d'après sa montre marine, et elle se corrige, suivant ma mé-
thode, en 1 9.0 27.' 29." C'est dans cette dernière détermination que j'ai placé cette
ville dans ma nouvelle carte. Le C.n Beauchamp en a aussi observé la latitude de 38.°
1 2.' 41 •", et cette latitude diffère peu de celle que je lui ai donnée dans mes anciennes
cartes, où elle est placée par 38.° 9.', quoique Yernon l'indiquât 3 de 38.° 40.', et la
Connaissance des temps pour 1787 4, de 38.° 5.' Mais ce qu'il y a de plus avantageux
dans la détermination de Patras du C.n Beauchamp, c'est que cette position remonte
à peu près d'autant vers le nord, que nous avons vu que celle de Mothoné ou Modon
était obligée de remonter, et que ces deux positions, (la longitude étant corrigée)
conservent précisément la même différence dans ce sens, que je leur ai donnée
dans mes premières cartes. Le travail de ma côte occidentale du Péloponèse est
donc déjà assez exact dans ces premières cartes ; aussi n'ai-je eu qu'à le transpor-
ter sur ma nouvelle carte, en l'assujettissant aux positions de Patrœ et de Mothoné.
ïl est vrai que , par ce moyen , la ville de Zacynthe ou Zante, ne se trouve plus dans
la latitude que je lui ai donnée précédemment, d'après l'observation de M. de Cha-
zelles , et que j'ai rapportée ci dessus 5; elle est plus septentrionale d'environ quatre
minutes, mais je n'ai pas cru que cette latitude qui n'a été observée qu'en mer, et
qui d'ailleurs m'aurait forcé de descendre l'île Céphallénie beaucoup plus au midi,
dût m'arrèter.

1 Voyez ci-dessus, p. 43.

' Observ. de Beauchamp , manuscrites.
3 Journal de Vernon , p. 3o2.

* Connaiss. des Temps , pour 1787, P- 3i6.
B Voyez ci-dessus, p. 12.
loading ...