Bartsch, Adam von
Le peintre graveur (Band 5) — Wien, 1805

Page: 381
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bartsch1805bd5/0387
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
381

dons comme un des meilleurs paysagistes
„de Hollande; sa manière tient de 1 école
,, d’Italie; ses sites ont l’air d'être toujours
,,pris aux environs de Rome, et quelque-
„ fois vers les Alpes ; sa couleur est ex-*
„cellente, chaude et vraie; ses tableaux
„sont d’un fini précieux, et ont, malgré
,, cela, un air de facilité qui feroit presque
croire qu’ils ont coûté peu de peine.”

„ Quant à sa touche, elle n’a point de
,,manière, si ce n’est celle de la nature:
„ il a pris le feuillé de chaque espèce d’arbre
„ qu’il a représenté; ses plans sont raison-
„ nés, et la vapeur répandue dans l’air fait
„ sentir les distances.”

Les éloges que Descamps donne aux
tableaux de Glauber, se trouvent confir-
més par les estampes de ce maître, mais
en partie seulement ; car ces estampes, loin
de briller par un effet pittoresque de clair-
obscur , n’offrent que des dessins légers,
exécutés d’un travail large, et d’une pointe
plutôt savante que spirituelle et légère.

Nous n’avons placé dans ce catalogue
que les estampes où Jean Glauber a repré-
senté des paysages. Il en a gravé dix-neuf
d après ses propres dessins, six d’après ceux
loading ...