Blondel, François
Cours D'Architecture Enseigné Dans L'Academie Royale D'Architecture (Band 4/5) — Paris, 1698 [Cicognara, 434-3]

Page: 630
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/blondel1698c/0336
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile





Livre I.
Chap. I.

Dricriprion genc-
ive Je li fedâute
d'un Pont,

ATauccsJci pilei.

Contresorts atn cô-
tez dci

L'imposte des
kichct,

Leur bandrau
Liur hauteur.

TicJcstain essacez
dam le panpci du
haut du Pont,

Mesures Ju parapet

& des Colonnes cjui
touiiennent la cou

ù;o COURS D'ARCHITECTURE
cîclliis. Le haut du Pont a Ion grand chemin pour le palTao-c dcs
belles &; des charrois , & les palhers ou banquettes à chaque costé
pour la commodité des gens de pied , fermées en dehors par leurs
appuis ou parapets. En quelques endroits les Ponts sont, dit-il
couverts , comme cstoir autrefois le Pont d'Adrien à Rome, appelle
maintenant le Pont S.Ange, qui cstoit le plus beau & le plussupcibc
de tous, Se dont il ne pouvoit, dit-il , voir les relies & les ruines
sans vénération. Il cstoit couvert d'un toit de bronze sourenu de
quarante-deux Colonnes de marbre , avec des ornemens exquis Si
d'un travail admirable.
Pour la ltruiturc d'un Pour, il faut, dit-il, lu y donner la même
largeur qu'au grand chemin qui y aboutit. Les piles doivent cstre
pareilles en nombre Si en grandeur ; leur largeur doit cstre le tiers
de celle de l'ouverture de l'arche. Il faut contre le courant de l'eau
faire des avances sur les piles en forme de proues de Galères , qui
ayent en saillie la moitié de la largeur de la même pile, Oc qui (oient
élevées au deslus des eaux les plus hautes: Il en faut faire autant de
l'autre côté aval-1'cau en forme de pouppes qui ne seront pas dcla-
grenbles il leurs pointes sont plus coupées ou plus emoullccs que les
autres. Il n'cll pas mal, dit-il, qu'au droit des avances il y ait de cha-
que costé des contreforts ou Pilastres mon tans jusqu'au haut du
Pont pour en mieux soutenir les ssancs , Si leur largeur par le bas
ne doit pas estrc moindre que les deux riers de celle de la pile. L'im-
poite des arches doit cstre entièrement hors de l'eau. Les ornemens
de leur bandeau doivenr estrc pareils à ceux de l'architrave Ionique
ou plutost Dorique. Leur hauteur aux Ponrs considcrables ne doit
jamais estrc moindre que de ^ de la largeur de l'ouverture.
Pour donner plus de grâce aux appuis ou parapets, il faut, dit-il,
disposcr par clpaces égaux des piedestaux quarrez à la règle Si à
l'Equerrc , sur lesqucls on peut ass'coir les Colonnes pour soutenit
la couverture, il l'on veut que le Pont l'oit couvert. La hauteur de
ces appuis avec leur baie Si leur corniche doit eslre de quatre pieds.
Les clpaces enrre les piedestaux doivent cstre fermez d'un mur avec
les mêmes ornemens. La corniche ne doir cstre que d'un talon ou
d'une cymaise qui rc^nc dans toute la longueur. Leur baie a les mê-
mes ornemens renverléz & posez iur un Iode. Les pallicrs ou ban-
quettes des costez doivent cstre élevées d'une marche ou de deux au
deslus du pavé du milieu. La hauteur des Colonnes qui soutiennent
la couverrure doit cstre égale avec Ion entablement à la largeur du
Pour. Et cecy contient toute la Doctrine de Lcon-Bapriltc Albert
sur cette matière.

u
Ville:
loading ...