Bulletin du Musée National de Varsovie — 8.1967

Seite: 72
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1967/0082
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
Magdalena Pawłowska

A PROPOS DE DEUX PORTRAITS FEMININS
D'ANGELICA KAUFFMANN

En 1781, apres un sejour de seize ans en Angleterre, Angelica Kauffmann rentra en Italie
pour y rester jusqu' a la fin de sa vie. Dans cette derniere periode, e!le a execute un groupe
important de portraits de Paristocratie polonaise. Enumeres dans Je Memorandum de 1'artiste,1
ils n'ont pas tous ete conserves ni identifies jusqu'a present. Les premieres commandes que
lui firent des Polonais datent du debut des annees 80, mais elles furent precedees d'un interet
porte al'oeuvre de 1'artiste encore du temps de son sejour en Angleterre. Cet interet avait ete
suscite par ses travaux graphicpies qui etaient connus en Pologne.

La listę des clients polonais fut inaugurće par la princesse Izabela Czartoryska qui lors d'un
sejour en Angleterre en 1780 avait pu avoir un contact direct avec la production pieturale de
la celebrę artiste. Elle lui commanda le portrait de sa filie. De la lettre d'Angelica Kauffmann
a la princesse Czartoryska, datee du 15 octobre 1782, il ressort que ce portrait a du etre exe-
cute d'apres un dessin representant la jeune filie et sur le modele d'une des estampes de
l'artiste qui avait ete choisie par la princesse. Nous apprenons egalement que le peintre s'est
guide dans sa faęon de rendre le caractere de la jeune princesse sur la description qu'en avait
faite la mere de celle-ci dans sa lettre.2 La commande des Czartoryski fut envoyee en Angle-
terre mais le peintre ne la reęut qu'a Naples. Nous trouvons des donnees detaillees sur le ta-
bleau dans le Memorandum de l'artiste oii nous lisons, a la rubrique Naples 1782: „Pour la prin-
cesse Czartoryska de Pologne, un portrait de deux pieds anglais sept (pouces) sur deux pieds
un (pouce); figurę entiere. Le portrait represente la jeune filie de la princesse en train de fleurir
le buste de Minerve qui se trouve dans un jardin".3

Ce tableau etait inconnu jusqu'a present. II semble cependant que l'on puisse 1'identifier
avec le tableau d'Angelica Kauffmann achetć recemment par le Musee de Łańcut4 et defini
comme etant le portrait de la comtesse Jabłonowska5 ou d'Idalia Potocka.6 Le portrait de Łań-
cut correspond non seulement a la description que nous avons citee, ił est aussi a peu pres con-
forme aux dimensions donnees par le peintre (fig. 1). On peut conclure qu'il s'agit du portrait
de l'une des trois filles d'Izabela Czartoryska, certainement celui de Maria, futurę princesse
de Wurtemberg.7

1. V. Manners, G. C. Williamson, Angelica Kauffmann R. A., Her Life and lier Works, London, 1924, p. 141 s.

2» Arcbives des Czartoryski a Cracovie, art. 2846.

".....j'ai d'abord cntrepris la peinture, apres avoir bien lu les lettres ou votre altcsse a aussi bien depeint la jeune Demo-

iselle, j'ai suivi 1'Idee de la figurę que vous trouvez si bien dans une de mes estampes; Lacjuelle pour le mouvement
gracieux et la proportion vous a rappele la jeime princesse; j'ai exactement suivi la ressemblance conformement a la
peinture en crayon que vous dites etre ressemblante....."

3. V. Manners, op. cit., p. 142, Naples, 1782. For the Princess Czartoresky in Poland a portrait tieo English feel seven by tieo
feet one; ujholelength figurę, it is the portrait of Princess's young daughter adorning uiith flowers the bust of Minenea tuhich
is in a garden — 30 guineas paid by Signor Cicja in Rome on the 20lh April 1783-

4. Huile sur toile, 68,5x57 cm, sans signature, achetć en 1961 a des particuliers.

5. B. Maszkowska, Z. Kossakowska-Szanajcowa, Łańcut, Warszawa, 1964, p. 314.

6. J. Żurawski, Łańcut, Warszawa, 1966, fig. 61.

7. La princesse Izabela Czartoryska avait trois filles: Teresa (qui mourut tragiqucment en 1780), Maria et Zofia, futurę
epouse d'un Zamoyski. Etant donnę que le tableau peint en 1782 represente une adolescente d'unc quinzaine d'annees,
il convient d'exclure dc nos considćrations la plus jeune, Zofia, qui n'avait quc huit ans a l'epoque. II est tres peu
probable quc Kauffmann ait fait un portrait posthume de Teresa. II reste donc Maria, futurę princesse de Wurtem-
berg, qui nee en 1768, devait avoir 14 ans au moment ou le portrait fut exćcute, c'est-a-dire l'age que l'on peut
donner au modele du tableau.

72
loading ...