Bulletin du Musée National de Varsovie — 22.1981

Page: 2
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1981/0008
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Lija Skalska- Miecik

KONRAD KRZYŻANOWSKI (1872—1922)
EXPOSITIONMONOGRAPHIQUE AU MUSEE NATIONAL DE VARSOVIE

En 1900 Konrad Krzyżanowski se fixa a Varsovie. II venait de Munich, derniere etude d'une
longue education artistiąuc et de peregrinations a travcrs differents milieux artistiąues. En
se liant avec une ville dont jusqu'ici rien ne le rapprochait, il parvint rapidement au rang d'un
des plus eminents represcntants du milieu artistiąue varsovien dans la phase de rćvolution
modernistę aussi bien que quelqucs annees avant sa mort dans la phase de reconstruction de
la vie culturelle dans la Po'ogne independante.

II travailla peu: un peu plus de vingt ans, et encore interrompu par la Premierę Guerre Mon-
diale qui le condamna a errer sur les confins du pays. Enfin en 1918 il passa des moments parti-
culierement dramatiques a Kiev. Estime par Fćlitc intcllectuelle de Varsovie et un cercie reduit
de connaisseurs en Polognc et a Fetranger, adule par ses eleves, il etait pourtant peu connu.
II ne se soucia jamais de la renommec et dc la rćclame. II ne fit. partie d'aucun groupe artistique,
entierement accapare par la creation qui, en plus de Fcnscigncmcnt, ćtait 1'essence de sa vie.
La premierę exposition individuelle de Krzyżanowski n'aboutit qu'en 1918 et la plus complete
image de son oeuvre imposant fut l'exposition posthume organisee en 1922. Consideree comme
un grand evenement par la critiquc, cette exposition n'incita pourtant pas les specialistes a
une analyse plus poussee sur 1'artiste1. II n'en resta non plus un catalogue. En 1926 paru une
modeste monographic, la seule existante, de vingt pagcs a peine sur Krzyżanowski2. La sil-
houctte de 1'artiste fut rappellee encore par deux cxpositions assez fragmentaires (Varsovie
1932, Cracovie 1933) a Foccasion du dixieme anniversaire de la mort de 1'artiste, soulevant
des opinions concordantes sur la valeur et le rang europeen de l'art de Krzyżanowski. Mais
il y eut aussi des avis critiques, surtout de la part des coloristcs alors en vogue, pour lesquels
l'absence de parente impressioniste ou post-impressioniste etait presque synonyme de manque
de culture picturale.

Apres guerre, les hesitations dans le jugemcnt sur les phenomenes de Part polonais du temps
du modernismc ne favoriserent pas 1'interet pour l'oeuvrc de Krzyżanowski. On le rangea parmi
les artistes pratiquant „une peinturc au fond realistę"3, Jui reprochant „une approche super-
ficielle aux problemes picturaux ct une trop grandę tcndance au brillant"4. Parmi les musees
polonais possedant des ouvrages de Krzyżanowski, pas tous ne les presentent. En generał ses
tableaux etaient absents des grandes expositions d'art polonais organisees apres guerre a 1'etran-
ger. Son oeuvre resta dans Tombrc, ainsi que tout le milieu modernistę varsovien, generalement
considćre comme marginal. Une approche differente envcrs les peintres varsoviens de cette
periode se dessine dans les publications rćcentes d'historiens d'art. II commencerent a ranger
les ouvrages de Krzyżanowski parmi les tendances novatrices de Fart vers Fan 1900 et a per-
cevoir les grandes valeurs de sa creation. On en voit un reflct dans les expositions recentes5,

1. Le plus approfondi fut le compte-rendu de Władysław Tatarkiewicz dans le Kurier Pozneniahi, 18.11.1923.

2. M. Treter, Konrad Krzyżanowski, Warszawa, 1926.

3. T. Dobrowolski, Sztuka Młodej Polski, Warszawa, 1963, p. 328.

4. T. Dobrowolski, dans: Historia sztuki polskiej, III, Kraków, 1962, p. 304.

5. En premier licu il faut mentionner les expositions: Romantyzm i romanlycznośe, Warszawa, 1975, organisee par le Musee
National de Cracovie, W kręgu Chimery, Warszawa, 1979—1980, Musec de Littćrature Adam Mickiewicz, Ein seltsamer
Garten, Kunstmuscum, Lucern, 1980, organisee par le Musec National de Varsovie.

2
loading ...