Bosse, Abraham
Des Ordres Des Colo[n]nes en l'Architecture, et plusierus au[tr]es dépendances dicelle — [Paris], [ca. 1690]

Page: II
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bosse1690b/0002
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile

Pourjmrù cotvnêtre. corrwie, les deuoc Ordres Gorpnthwns AetB, du nuUitt dbL cette., Es tasript, font a l'Ouï vn £sscct bwn dissérent dû œlay des
deux autres G et H dacôté; dont Vvn, est tiré de, IXiLlCLCUO, et l'autre oe VianoiZ,; Suit aussi quelques particularité 'pour l'ajustement des feuilles aux chapiteaux des Piliers et
Pilastres de, cet Ordre, £nsemble, leurs ScuLUes puis le nombre des Cannelures, &c~

AyOtlt remarqué que Palladio avoitfait Sa ColôtW
vn peu Courte., et Son Piédestal trop écrasé Sous elle, et
Vïqnolbt le Sien extraardinairem Seuelt ou qresle ,j'ay
tasciie de découvrir ce qui a sait que ces deux auteurs
Sont en cela Si disserens, que je croy avoir trouve' dans le
prenV livre de Palladio au chap^XX (ditdes abus) paqe
4.0, ou il y temotqne avoir cru que c'estoit vne persection de
faire que les bas membres, ou parties de ces Ordres, parussent
patir, et S'afaisser Sons les Supérieures .
Pour ViariOvC, il asaitle contraire,dônant de hauteur a
ces Piédestaux h. tiers de leurs Colonnes, Suivant le dire de,
VltrilUtL, ce que fay aussi sait et orné des miens les JjOS
et les CttrTtS des menus membres dé ceux de Palladio, les
rendans en quelques endroits vnpeu plus sarts, ce qui les sait
paretre a l'oeil bien moins hauts que ceux de Vtqnole,duq
le chapiteau de Sa Colonne avec Ses seuilles n'a pas la qrace
naturelle de celuy de Palladto, aussi atil pris a tort la h
berté d'altérer en nombre d'endroits les proportions de ces
Ordres po en saciliter la pratiq ce qui a mon âvts va contre
le bon Sens, et obliqe par consequent-les estudians a ne pas
prendre d'abord us préceptes d'vn tel auteur, quoy qu'en
ait dit et écrit m. Blondel.
JjL laisse donc a suqer Si mes deux Ordres du milieu A i>(qtu
Sontvn échantillon pO tous les aiïês de mon,Jraké)Semblent,
moins aqreables que les deux d'à coste .
Pour ScamoZZ.1, il est en cela assez, consorme a Palladio,
a la reserve des ornement des a ~ il n'est que trop abondant
et aussi en nombre de fractions aux mesures .
PtuSUUirS Croyentsetrnoy non)que ces Ordres doivent Ser-
vir atzmtes occasions Sans Sassusetir aux diuerces distances et
éôtvatioa d'oeil,et Sur ce Sujet j'en ay déduit quelques raisons
dans mon Traite d'architecture, tenant pour certain qu'alors
qu'ils Sont nus en oeuvre po vne médiocre hauteur d'edqice,
ainsi, qu'aux dedans des appartements de BasUrnents considé-
rables, que la traverse ou entablement y convient mieux du
quint de la Colonne que du quart Scavovr lors qu'ils ont vn
Piédestal,et de la StxmcSans y en avoir, puis le quart a dàutres
plus hauts et daventaqe pour les édisices Colossaux,en auq
mentant le tout proportiônement,prmapalem les membres
les plus exhausséz.puis que nos veux ne S élèvent pas ainsi a
proportion, qui est ce qui mit sait tenir po certain depuis
bien du temps, que les excellents compositeurs de ces Ordres,
en ont aux diverces occasions chanqe les mesures, ce qui
a este bien remarque, par ceux qui ont l'esprit et l'oeil sin
pour voir que des colônes et autres parties d'architecture,
qui avaient Servy de décoration, en vn lieu ayant esté
transportées envn autre ou. la, distance et l'élévation de,
l'oeil n'estait pas eqales y font va ires mauvais esseùt: £t ^
Sur celaj'espere Dieu aydant (Si je ne Suis prévenu) d'à-
jouster amplement a ce que j'en ay dit et représenté par
avance en, mon traite d'architecture pour en mieux persuader
le. Pub lie , ce qui, commenee a S'insinuer ou introduire en
partie, aussi bien que nos escaliers Sans ressauts ou sausse
rencontre C-c Jentends par des esprits paisibles etjntelli
gens et non pas ceux qui témoignons de bouche tout
Scavotr ,sont connétre le contraire a l'exécution.
&t comme d Semble que Ion recommence a corrompre les bons
Ordres de larchitecture antique et leurs distributions Je meA----

3
o
SU
Cl,

-Irt

Dt

H
Palladio

1
i
!

1
il
i

1
i


•u,
i

,__- ~ - •■"> •■;

6 modules

ou ô" piech^

De- Vignots


Suis Senti obliqe de dire joy, que jusques a présent,je n'ay pu
consentir au renslement des colories et pdastres,Soiten leur tiers
ou au milieu, cette sorme (ainsi que fay dit ailleurs) ne convenant
qu'aux suseaux et aux cercueils ,ny non plus h en commencer la
diminution des leur bas, cela n étant quvnesorme de cône et pira ■
nudé qui ne doivent Servir au Soutien dvn pesant fardeau.
Te n'ay pu aussi jusques a prit trouver bon, le doublera des colônes
puisa nos excellens auteurs anciens n'en n'ont point sait, ny même
les Romains du bon qoust; et pour les colonnes torses, c'est a mon
avis du dernier ridicule .

^Palladio et Via siole,, n'ayant dans leurs Traitez, d'architecture
rien dit ny représenté des ChatJtteaÛX po les Piliers etPilastres
de ces Ordres, ny moy aumien;3'ay trouvé a propos d'en représenter
cy dessous qutelq chose en cette £stampe,laq peut y estre adjoustee.
VbiOy donc le Fland'vnPilier quarréavec lelevdônd vne de ces saces
et du chapiteau duq l'on en peut prendre vne portion convenable po en
former vn Pilastre plus ou moins en Saillie du Vis ou corps de i£dit\ce.


ire
en

6 modules o

i 6 pted/Çj

JLaLiqnt pointée C D tant au plan qua Son £levation,en représente
h. Prosit d'vn, dont la Saillie Sen\oit du quart de Sa larqeur-, ait ni il St
trouve que, C D, E V/est ce qu'ilsaut repnter a Son retour costéouProfl.
Et Si on ne vouloit donner de Saillie a vn Pilastre, que la moitié de ce
quart-.ilfaudroit mettre a ces deux angles, des Basses seuilles en lieu
des hautes, et corne cela,ily en auroit trois hautes enfàce,ainsi qu'elles
Sont représentées aux deux estampes 5 et 10 des portes de mon traité.
Leste, Saillie du quart,estfort propre po l'ordreP) oriqut ta cause
de la, Sujétion aies methopes et des triqlifes .
Le nombre des cahelures de ces Pihers etPilastres, estd'ordmai
pour les grands édisices de neus, et po les médiocres de Sept, y
ayant toujours vne au milieu,.
tcore quelq^ particularité^ a dire po les Chapiteaux Ioniques,
£tpour IbrdreDorique au Sujet des trtgUsés des methopes et des
mouillonsiSçavotr,qu'ilsaut éviter les avons et arriéres corps C-c.
MOIS Sur tout cela et Sur puis"autres choses de cette, nature, d faut
a mon avis po en bien traiter vser de très a ronde précaution,veu les
sautes et beveues, que l'on Sçaity avoir esté faites par des esprits,
qui Sy Sont crus a tort trop Sçavans, lesquels avec le temps etlbccâon,
pourront estre cottes et publiées, ensemble, leur larcin, £t le tout Sans
autre dessein que de desabuser le Public ,etfhire connoitre Ijnsa
Jngratitude, et malice notre commise envers moy, po les considerabli
etjntzgres âvts et Services que je leur ay rendus, dont Dieu, mercy
Jerwy aucun repentir, puis qu'Us ont Servy a établir leur sortune, et
a leur ouvrir l'esprit a connoitre en plusieurs choses learjqnorance.

ame
'es
loading ...