Société de l'Histoire de l'Art Français [Hrsg.]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1912

Seite: 112
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1912/0128
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
I 12

NOTES

SUR

QUELQUES SCULPTURES DU MUSÉE DU LOUVRE

ET SUR

LES STATUES DES INVALIDES.

AJ Quelques sculptures du Musée du Louvre.

i° Le Ganymède de Pierre Julien (n° 748).

D’après Joachim Lebreton le modèle de cette sta-
tue, présenté par son auteur comme morceau de
réception à l’Académie royale, fut jugé insuffisant
pour justifier son agrément qui, de ce fait, fut
retardé jusqu’à 1779.

Le même auteur écrit, au sujet de cette statue :
« Le président Hocquart1 2 et le baron de Juys, de
Lyon, demandèrent chacun l’exécution en marbre
de la même figure, sur laquelle on venait de le refu-
ser. » C’est l’exemplaire du baron de Juys qui fut
exposé au Salon de 1785.

La statue commandée par le président Hocquart
fut envoyée à son château de Montfermeil, qui devait
être confisqué après sa condamnation par le tribu-
nal révolutionnaire; le Ganymède figure sur la liste
des objets mobiliers saisis (procès-verbal daté du
23 avril 1793). Il fut déposé au château de Versailles

1. Notice historique sur la vie et les ouvrages de Pierre
Julien. Paris, Baudoin, an XIV.

2. Antoine-Louis-Hyacinthe Hocquart, marquis de Montfer-
meil, premier président de la Cour des aides, condamné à
mort le ier floréal an II.
loading ...