Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1912

Page: 255
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1912/0275
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 255 —•

cette époque, il passe un marché avec Jean Métezeau,
maître maçon à Dreux, pour « faire le grand corps de
logis du château et bâtiment « (aujourd’hui démoli). C’est
deux ans plus tard qu’a lieu le baptême indiqué plus haut.
Enfin, en 1588 (sans doute), nous trouvons encore au
registre de la série E un marché avec Robert Houet,
menuisier, pour faire une chapelle dans l’église de
Mézières. Cet ouvrage de menuiserie ne peut désigner la
chapelle elle-même, mais suppose que celle-ci existe
déjà. De ces différents textes, il ressort donc que les Bal-
zac firent construire une chapelle funéraire dans l’église
de Mézières vers i58o et que, pour sa construction comme
pour sa décoration, ils s’inspirèrent de celle du château
d’Anet. La vue de l’œuvre, sans révéler un monument
remarquable de notre art, retient assez l’attention pour
qu’on la trouve digne d’être signalée avec intérêt.

De la sorte, si nous avons tout d’abord constaté dans
la région d’Anet la présence d’un assez grand nombre
d’églises qui s’ouvrirent à l’influence de la Renaissance à
une époque où peut-être on ne les aurait pas volontiers
crues si faciles à se laisser influencer par l’art nouveau èt
sans qu’il soit possible pour toutes d’expliquer sûrement
ces faits par une action venue d’Anet; d’autre part, nous
avons trouvé une église où, par contre, cette influence se
fait nettement sentir et, d’ailleurs, se réalise en une œuvre
digne d’intérêt.

Sur une aquarelle d’Hubert Robert.

(Communication de M. Henry Lemonnier.)

M. Henry Lemonnier montre à la Société une aqua-
relle d’Hubert Robert représentant une Fontaine, datée
de 1782, et qui passa en i8o3 à la vente Poullain. Cette
aquarelle offre cette particularité d’avoir les plus grandes
ressemblances avec une autre aquarelle du même maître,
qui faisait partie de la collection de M. Jacques Doucet
et fut vendue récemment sous le n° 42 du Catalogue de
sa vente.
loading ...