Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1920

Page: 106
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1920/0128
License: Free access  - all rights reserved Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
— io6 —

La « Moissonneuse » de Pigalle.

(Communication de M. Louis Réan.)

Le catalogue relativement peu étendu de l’œuvre de
Pigalle s’est enrichi depuis le commencement de ce siècle
d’une demi-douzaine de sculptures. M. Rocheblave"1 a
identifie ou publié pour sa part quatre bustes inédits de
l’artiste : les portraits en marbre de Gougenot et de Sor-
bet, le buste en bronze de Mm« Clicquot-Blervache et un
autoportrait en plâtre teinté appartenant à l’église Saint-
Thomas de Strasbourg. M. G. Wildenstein2 a retrouvé au
château de Pescheseul le magnifique buste, en marbre des
Pyrénées, de la marquise de Pompadour. A cette liste
nous pouvons ajouter une charmante effigie de jeune
garçon en terre cuite, signée et datée de 1771, qui vient
d’être acquise par M. David Weill.

Toutes les sculptures, même apocryphes (comme le
buste du prince Gustave de Suède du Musée Jacquemart-
André et un prétendu buste de Voltaire publié par M. G.
Bapst), qui sont venues ainsi étoffer l’œuvre de Pigalle sont
exclusivement des portraits. L’intérêt de la découverte
qu’un heureux hasard nous a permis de faire, c’est qu’il
s’agit cette fois non plus d’un simple buste, mais d’une
statue en marbre de grandeur nature qui avait échappé
jusqu’à présent à toutes les recherches.

En dépouillant aux Archives nationales les cartons du
Département des marbres, notre attention fut attirée par
deux lettres inédites de Pigalle à l’abbé Terray3 où l’ar-
tiste rendait compte de l’exécution d’une statue qu’il
appelle la Moissonneuse. Il se dit très satisfait du dégros-
sissage. « Plus on travaille, écrit-il le 29 juillet 1774, à dé-
grossir le bloc de marbre de la Moissonneuse, plus il devient
beau : cela m’encourage à faire de nouvelles recherches sur
le model en piastre pour que vous en soyés content. »

1. Rocheblave, Jean-Baptiste Pigalle, Paris, Lévy, 1919.

2. G. Wildenstein, Un chef-d’œuvre retrouvé. Le buste de la
marquise de Pompadour par J.-B. Pigalle (Bulletin de la
Société de l’Histoire de l’Art français, 1918).

3. Arch. nat., O1 2085.
loading ...