Bullet, Pierre; Descoutures, ... [Editor]
Architecture Pratique: Qui Comprend La Construction générale & particuliere des Bâtimens — Paris, 1755 (Nouv. Ed.)

Page: 8
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bullet1755/0027
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
■m

Explication de Termes ufités en Géométrie.
AXIOME. C'est. une vérité claire & consiante qu'on con-
çoit sans étude , dont tout le monde convient ; comme, par
exemple : Le Tout ejl plus grand que lu Partie: Plusieurs Quan-
tités égales chacune- à une même Quantité } sont égales entr'el-
les. , &c.
PROPOSITION. C'est une Question qu'on no connoît
point, parcequ'on ne l'a point étudiée, mais qui devient Propo-
rtion aussitôt qu'on y fait attention, qu'on a par ce moyen droit
de demander qu'on la reçoive comme incomestable. La Propo-
sition renfermé les Désinitions , les Problêmes , & les Théorèmes.
DEFINITIONS. C'est une Proposition qui détermine
l'idée d'un moj , ou qui donne une notion distinéte de la çhosè
qu'on veut que ce mot signifie. Par exemple , on désinit ainljt
un Segment de Cercle ; C'eft une Figure plane terminée par un arc
de cercle, & par- une ligne droite*
PROBLEME. C'est une Proposition. qu'il faut démon-
trer i mais dans laquelle il s'agit de faire quelque chose, & de
prouver qu'on a fait ce qu'on s'étôit proposé de faire. Par
exemple , insçrire un. Cercle dans un Qiiarré, est un Problême ,
parcequ'il faut manœuvrer, 6k ensuite démontrer: Ce qu'on ex-
prime par ces quatre lettres C.Q.F. F. qui veulent dire : Ce cpiil
salloii saire.
THEOREME.. Ce font des Pfopositions qui ■ ne font
qu'exposer une vérité, & qu'il faut démontrer. Par exemple,
les Côtés opposét d'un Reélangle sont égdiix entreux , est un Théo-
rême dont il faut démontrer la vérité : Ce qu'on expririie par ces;
lettres C. Q. F. D. qui veulent dire , Ce qsi'il sa'loit-démontrer.
COROLLAIRE. C'est une Propoiition qui n'est qu'une
suite & une conséquencç d'une autre précédente*
L E M M E. C'est une Pr-op.osition qui n'çst au lieu où elle est %
«ue pour servir de preuves a d'autres qui suivent.
S C HOLÎES. Cesontdes remarques particulières que l'on
sait, pour ne pas s'écarter d'un principe qu'on a établi.
HYPOTHESE & CONSEQUENCE. On nom-
me Hypothise , les conditions ajisquelles on ait qu'une chose doit
être ; & Çonséquence, ce qui résulte de l'Hypothèsç , qu'il faut
démontrer. Par exemple , lorsque l'on dit ; Si un Triangle esllso-
*ele , il aura deux angles & deux côtés égaux. Cette partie , Si
un Triangle est Ifocele , est l'Hypothèse ; & celle-ci, U-
ûura deux angles & deux côtés égaux , c'est U CONSEQUENCE
qu'il saui dgHlCWejF,
loading ...