Cahier, Charles; Martin, Arthur
Mélanges d'archéologie, d'histoire et de littérature (Band 3,3): Nouveaux mélanges ... sur l'moyen âge : décoration d'églises — Paris, 1875

Page: V
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cahier1875bd3_3/0011
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AVANT-PROPOS

La matière de cette introduction m'est donnée assez natureHement par queiques-unes des
aventures qu'ont subies les presque dès leur apparition :
«... Nostri farrago libelli. u
La c/M en parlant de ta g-rande frise de Strasbourg* long*temps nommée
&s ^crc^crc^, disait à peu près : « Le P. Cahier est-it bien sur que tes sculpteurs aient
suiAÛ ses idées? D Je n'avais pas du tout rêvé d'insinuer mes ptans au maître de l'œuvre
alsacienne (Erwin de Steinbach et son chantier), mais je voulais chercher dans les vieux livres
Tordre d'idées qu'il avait en commun avec son entourag'e; et là-dessus on me concède assez
g*énératement que j'y mets de la probité, sans me livrer beaucoup aux songes. Avec te
P. Arthur Martin lui-même, qui ne manquait certes pas d'intettig-ence pour les g-randes
œuA^res du xnL siècle, je déclarai tout d'abord que je n'écouterais pas son imag*ination ni
la mienne pour expliquer les monuments, si je ne trouvais tes plus beaux aperçus bien
établis par le témoigmag'e de plusieurs écrivains antérieurs ou à peu près de même date.
Cetteméthode importe beaucoup, à mon avis, pour ne pas se mettre à la ptace des vieux
artistes qu'on veut étudier; et j'aila prétention d'y avoir été passabtementtidèle. Si les
résuttats n'arrivent pas toujours à ce que l'on pourrait appeler évidence, its en approchent
de bien près dans la ptupart des cas; j'aurais voutu mieux babituellement, et crois m'être
ditig*entépour atteindrece but autant que possible. D'ailleurs, je ne présente g'uère ordinai-
rement comme sotution péremptoire ce qui n'apporte pas une clarté indéniable.
C'est ce que m'accorde, avec une aimable.condescendance, l'anonyme qui a rendu compte
de mes C??no^'/c^ my.sVerAMArA dans la crA^Mc d'AA/cAc c^ & (12 septembre
1874).Maisit se redresse bientôt, en me reprochant de « manquer d'ordre dans ta rédaction,
d'avoir un style bizarre et incorrect à force de vouloir être original )). Je ne me suis jamais
piqué d'être original, —j'en donne ma parole d'honneur —, mais tout simplement d'être ce

iii. — 6
loading ...