Le charivari — 14.1845

Seite: 1245
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/charivari1845/1251
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
3t déshonoré ^,

l0ses ^ pli''Ma
.ifllle.delal

- — m mère
\ictime d'une vav^
gnalent comme
. pauvre ouvrier, \
en est atterrée, en
s, triste et sortib^,
roit aimé dé Sva^i
féroce en\ve qtfiU\^

rou\ons Charles en^
à îorce de viu et k
masques V amène 4am
d'acheter San
est devenue la mère,
lui adresse pas mb„,
criasse, et il s'émit
\enu pour uaelt
,t furieux, il le aérai»,
\e l'ouvrier, car te ç;
rts sous la terril m
xplique. L'i

>n sait qu'il a été M
part, n'a laissé ac*
qu'il était jaloux desq
nent Suzanne. C'est rj
onne aisément.
>i Suzanne laissait |
serait naturel, cetairJ
fin, ou si Charles eij
rele Corinthien pouruu1
des dévorans eux-mi
leur complot. Mais
invraisemblances, car sl
Vailly n'auraient pu coi
et fait pleurer. C'est m
Bouffé, et l'habile ictat
intelligence et le ma;
. Cette physionomie
préfèrent la gaîté en
une autrefois aux Mi
le visage riant dufo
de troupe,
ne rare perfection un à
tous points irréprochabi
-nneur. C'est pourquoi 1
, qui a, du reste, fc
acte.

Théâtre-Français se veœ
les œuvres ne sont pi
du désagrément que li
et Martin (du Nord).fe
.ocres pâtissent pour t

d'avoir une
)us lui. Il est vrai ^
1 a obtenu la reprise

ec semblable, et sa/»
dans son malhewM
mpensation ? On a*'
, habitué à voir to&J
'par lui-même tantf
, n'en pouvait croire*
gniûé l'impertinente &

vulgaires,

mais voici i

parlé, ilyahuiim
, apportée d'Ageup
l'était pas le célèbre h
faisait un éloge dW-
onnaissait pas, fntrfp
Magen, encouragé p
travail avec une i$
,nuitetjour durant^
suite à la 4e p

M* TROTTMAN ff ^LGIQUE

IV» 4-

3 -'h .

i Bruxelles, M! Trottinait rencbntï

e m grand mnnore de compatriotes proscrits par le code pénal et reliés soit-disant politiques

En sortant de taule M! Trottmau s'aperçoit que sa montre
fit sa bourse se sont réfufe dans k poche de son voisin nn , -, D., n n

. ,, y ' J« eonsokylacl^^

lais, rentré ckz lui, il trouve k moitié des pages mangue et tjtie l'autre est illisiblt
loading ...